Sony Ericsson dévoile son mobile Walkman

Régulations

Après la photo, la joint-venture veut mettre l’accent sur le marché o combien porteur de la musique sur mobile

Sony Ericsson fait feu de tout bois. Malgré des ventes en hausse, la joint-venture nippo-suédoise voit sa part de marché stagner à environ 7% (voir notre article). Pire, en 2004, le groupe a été dépassé par le sud-coréen LG. Sony Ericsson est donc à la recherche de nouveaux leviers de croissance.

Fortement positionné sur le marché des photo-phones de qualité, le constructeur a décidé de décliner sa stratégie en deux axes: la 3G avec deux nouveaux modèles présentés au 3GSM de Cannes (voir notre article) et la musique. Car deux grands domaines se disputent la palme d’or de la ‘killer application’ censée faire flamber la facture moyenne de l’abonné (ARPU). L’image avec la visiophonie, le Push To View, la vidéo mobile, les jeux… Et le son avec la possibilité de télécharger, de stocker et d’écouter de la musique à partir de son combiné. Dans ce domaine, les annonces se multiplient. Il y a quelques semaines, on apprenait que Motorola allait proposer des mobiles qui intègreraient le très populaire service iTunes d’Apple. En février, c’est Nokia qui annonçait intégrer RealPlayer dans un volume plus large de combinés (lire nos articles), le service de téléchargement OD2 et la protection DRM de Microsoft. Sony Ericsson n’est pas en reste. Avant l’ouverture du CeBit, l’entreprise a donc présenté son mobile doté de la mythique appellation ‘Walkman’. Le W800 (voir photo) sera livré avec une carte d’extension memory stick duo 512 Mo sur laquelle on pourra stocker de la musique. Pas de disque dur donc… On y trouvera aussi un casque stéréo avec microphone, un logiciel pour les échanges de fichiers avec PC. Il est doté d’une autonomie d’une trentaine d’heures. Les fichiers lisibles sur le mobile pourront être numérisés en .AAC mais aussi et surtout en .mp3, au grand dam des maisons de disque. L’utilisateur aura donc le choix de la source: services légaux en format AAC ou mp3 pour le P2P… Pour les autres, comme Connect de Sony, il faudra repasser. Avec ces formats opuverts, il y a un risque de voir se développer le piratage de musique sur mobile. Mais Sony s’est résolu à ouvrir ses terminaux à ce format libre afin de s’attirer le plus grand nombre d’utilisateurs. Ce qui n’allait pas de soi lorsqu’on connaît ses habitudes pour mettre en avant des formats propriétaires… Mais aujourd’hui, ces utilisateurs sont lassés du manque d’interopérabilité des services de musique en ligne et des baladeurs. “Connect ne sera pas le seul à être présent dans nos mobiles. Nous voulons être le plus ouvert possible et cela implique également les systèmes de protection des droits (DRM)”, explique Sven Totté directeur du marketing de Sony Ericsson. “Les formats propriétaires ne sont pas une bonne chose et nous avons d’ailleurs poussé Sony à ouvrir ses baladeurs au MP3. Encore une fois, il faut simplifier, sinon on avance pas, ajoute-t-il. Le W800 permet également d’écouter de la musique avec la fonction téléphone-GSM éteinte (en avion) et proposera également un appareil photo numérique 2 Mpixels. Le W800 devrait être lancé au troisième trimestre 2005 à un tarif hors pack de 500 euros mais pourrait être disponible en pack, peut-être chez des MVNO comme NRJ mobile ou M6 mobile, opérateurs virtuels qui ciblent les jeunes fans de musique. Pour Sony, ce W800 illustre une partie de sa stratégie pour “casser” le monopole d’Apple avec son couple exclusif iTunes/iPod. Nous avons “trois voies pour combattre l’iPod, les baladeurs et services associés accessibles depuis un PC, les téléphones portables et la PlayStation Portable“, expliquait en février Kunitake Ando. Le cabinet Forrester cité par l’opérateur SFR estime que la téléphonie mobile pourrait représenter le quart du marché de la musique en France en 2007 (600 millions d’euros sur 2,4 milliards). Autres nouveautés

Outre deux nouveaux combinés 3G présentés au 3GSM World Congress de Cannes (voir notre article), Sony Ericsson profitera du CeBit pour présenter 3 nouveaux modèles de mobiles 2,5G. Le J300 (voir photo) est un modèle pour les “djeunes” qui propose de nombreuses options de personnalisation. Il intègre des jeux 2D et 3D, notamment Rayman 3. De nombreux autres jeux seront proposés sur la plate-forme PlayNow de la marque. Prévu pour le deuxième trimestre 2005, le J300 intègre 12 Mo de mémoire et propose un écran 65.536 couleurs. Le K750 (voir photo) est le successeur du populaire K700. C’est un photo-phone de 2 Megapixels (avec flash en option), un connecteur USB, un port mémoire Memory Stick Duo (une carte 64 Mo sera fournie avec le téléphone) et un support Bluetooth. Le K750 intègre un support pour les jeux 3D en Java et un lecteur de fichiers MP3, ainsi qu’un tuner FM. Le K300 est un modèle d’entrée de gamme doté d’un capteur photo avec zoom numérique 4x, 12 Mo de mémoire interne, un support USB et un écran 65.000 couleurs. Il est prévu pour le premier trimestre 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur