Sony Ericsson va ausi se lancer dans la musique illimitée

Cloud

Comme Nokia, le fabricant de mobiles se tourne vers les services

Sony Ericsson est particulièrement impacté par le ralentissement économique. Positionné sur le moyen et haut de gamme, le fabricant souffre plus que ses concurrents. Au deuxième trimestre, le nippo-suédois s’est fait doubler par LG au classement mondial avec 24 millions de mobiles écoulés soit 10% de moins qu’un an auparavant. Entre avril et juin, le groupe a accusé une perte nette opérationnelle de 2 millions contre un bénéfice opérationnel de 315 millions au deuxième trimestre 2007.

Face à ce coup de frein, qui se prolonge déjà depuis le début de l’année, la firme a décidé de tailler dans le vif. Le groupe a annoncé un plan de restructurations destiné à réduire ses coûts opérationnels. Il débouchera sur la suppression de 2.000 postes, soit 17% des effectifs.

Dans le même temps, le groupe a décidé de se lancer dans les services afin de compenser la chute des ventes de terminaux. A l’image de Nokia avec son portail OVI, Sony Ericsson entend se diversifier.

Selon le Financial Times, le fabricant devrait lancer avant la fin de l’année un service de téléchargement illimité de musique en ligne, accessible à la fois depuis un mobile et depuis un ordinateur.

L’offre proposera 5 millions de chansons issues des catalogues de SonyBMG, Warner, EMI et Universal Music. Les morceaux seront sans DRM.

Dans le même temps, Sony Ericsson a annoncé l’ouverture de PlayNow Arena, un nouveau portail proposant de la musique, des jeux, de la vidéo… pour mobiles et PC.

Bref, tout cela ressemble furieusement à la stratégie de Nokia. Annoncé pour la fin 2008, ‘Comes With Music’, plate-forme de téléchargement illimité de musique, sera lancée en Grande-Bretagne au mois d’octobre prochain. Pour le reste de l’Europe, il faudra attendre 2009.

Ambitieux, ce service fournit aux futurs acheteurs de ses combinés un accès illimité et gratuit pendant une durée d’un an à 2,5 millions de titres sous DRM. Une fois la première année écoulée, les utilisateurs pourront conserver leurs fichiers sur leur PC ou leur téléphone. Rappelons que Universal Music, Sony BMG et Warner Music sont partenaires de Nokia.

Il ne faut non plus oublier Apple qui plancherait sur une offre similaire en faisant évoluer iTunes vers l’illimité. La firme serait en train de négocier avec les Majors afin de mettre au point une formule d’abonnement mensuel permettant un usage illimité du service. Un droit d’entrée illimité pourrait être aussi proposé lors de l’achat d’un iPhone ou d’un iPod. Rien ne serait décidé, la question du prix reversé aux Majors reste au centre des désaccords. Apple serait un peu radin au goût des maisons de disques.

Bref, la guerre des mobiles se déplace bien vers un nouveau terrain, celui des services.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur