Sony investit 60 milliards de yens sur les puces

Cloud

Le japonais investira 430 millions d’euros sur les deux prochaines années pour relancer sa division électronique

Partie du plan d’investissement de 500 milliards de yen sur trois ans destinés aux semi-conducteurs, Sony consacrera 60 milliards aux composants, dont 50 iront au centre technologique de Kumamoto, spécialisé dans les capteurs CCD et CMOS pour appareils photos et caméras numériques.

Il s’agit pour le géant de l’électronique de maintenir sa première place mondiale sur les capteurs CCD, destinés aux images fixes en 5 megapixels et plus. Et de rejoindre le trio de tête des fabricants de capteurs CMOS, destinés aux images mobiles, et dont Sony n’occupe que la septième place mondiale. Les 10 milliards restant seront destinés au centre de Kokubu, pour la fabrication de composants pour les téléviseurs et écrans LCD. Ce centre est également spécialisé dans la fabrication de capteurs SXRD (Silicon X-tal Reflective Display) pour les projecteurs et rétroprojecteurs dont le brevet est détenu par Sony. Les deux centres devraient devenir opérationnels début 2006, et Sony compte sur ses composants pour différencier sa production de celle de ses concurrents, et pour devenir indépendant des producteurs de puces qui équipent ses dalles, dont la fabrication est reprise par Samsung après les accords engagés récemment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur