Sony : lance ses ultramobiles en châssis carbone

Régulations

La nouvelle gamme d’ordinateurs portables ultramobiles Vaio TX3 de Sony associe un poids plume de 1,25 kg, à une autonomie de 7 heures et une rare solidité sous son châssis carbone. Il ne leur manque qu’un double c?ur et un plus petit prix pour séduire totalement?

La réputation de Sony sur les ordinateurs portables n’est plus à faire. La gamme Vaio, qui vise plus particulièrement les professionnels, séduit par son design et ses fonctionnalités. Et se fait même agressive sur les prix, ce qui est peu connu.

La famille Vaio TX3 ne déroge pas à la règle. Ultramobile avec un écran LCD LED 11,1 pouces ultrafin de 4,5 mm et jusqu’à 7 heures d’autonomie (à valider), elle ne pèse que 1,25 kg et pourtant fait preuve d’une robustesse inattendue avec son châssis stratifié en fibre de carbone. Chaque machine est protégée par une gaine en fibre de carbone recouverte de nickel, qui atteint la résistante et la légèreté des meilleurs alliages mais pour une épaisseur de seulement 0,8 mm. Cerise sur le gâteau, l’utilisation de carbone plaqué pour les panneaux extérieurs se révèle être un excellent conducteur thermique, ce qui en fait un refroidisseur efficace. Le processeur est un Intel Core Solo, choisi pour ses capacités de faible consommation. Deux portables modèles B et W, proposés aux prix de 2.500 ou 2.000 euros, à ce tarif, on attendrait plutôt du Core Duo pour rivaliser de performances avec les produits concurrents, ce sera pour une autre fois. Classique, la connectivité sans fil propose le Wi-Fi 802.11 a/b/g, ainsi que Bluetooth. En revanche, Sony a intégré dans ses Viao TX3 une fonctionnalité de sécurité particulièrement intéressante pour les professionnels : TPM (Trusted Platform Module), qui se caractérise par quatre fonctions principales : – Le contrôle de la fiabilité de la plate-forme par la surveillance des processus d’amorçage et du BIOS, du système d’exploitation et des pilotes de périphériques. – L’authentification approfondie de la plate-forme, en réseau TPM fonctionne comme une carte à puce de sécurité intégrée et fournit au portable un identifiant unique et infalsifiable. – Un stockage sûr via les mots de passe, les clés de cryptage et les données biométriques du système de reconnaissance d’empreintes digitales protégés des logiciels de piratage et étant stockés dans la puce TPM plutôt que sur le disque dur et protégés par une cryptographie matérielle. – Des services de cryptographie supplémentaires. Petits et performants, les ultraportables Sony Vaio TX3/B (2.500 ?) et TX3/W (2.000 ?) confirment le pouvoir de séduction des portables du japonais, mais restent des objets de rêve au prix encore un peu trop élevé. Où est passée l’agressivité affichée du constructeur ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur