Sony : l’anti-rootkit pose un problème

Sécurité

Selon le site “Zataz.com” et le blog d’un chercheur finlandais surnommé Muzzy, l’anti-Rootkit proposé par Sony pour supprimer le polémique système de protection XPC est encore plus dangereux que le RootKit lui-même!

Sony s’emmêle les pinceaux et sans le vouloir fait le jeu de la polémique et de la concurrence. En effet, plusieurs sources s’inquiètent de la présence d’une vulnérabilité dans le système de désinstallation du RootKit de Sony BMG. Alors, en attendant la prochaine évolution de Windows Defender qui devrait effacer le RootKit de Sony (lire notre article), il est plutôt déconseillé d’utiliser le programme de désinstallation qui s’avère être plus dangereux qu’efficace. Selon Muzzy, il existe un sérieux problème de sécurité dans le programme proposé par Sony. Sur son weblog, le chercheur explique que “à la suite de plusieurs tests, le programme de désinstallation, qui permet de supprimer le cadenas de First4Internet, ouvre une faille dans le système et permet une attaque de pirate.” Une découverte du plus mauvais effet pour le géant japonais qui n’avait pas besoin de cette mauvaise publicité en cette période difficile, qui plus est juste avant les fêtes. D’après “Zataz.com” : “les conséquences sont graves. Elles permettent à n’importe quel site Web de télécharger et installer un code malveillant sur un ordinateur faillible.” Dans un article concernant l’anti-RootKit, Muzzy propose d’effectuer un scan -CodeSupport detector page- pour savoir si oui ou non votre ordinateur est vulnérable. Enfin, pour éviter de voir l’anti-RootKit s’installer automatiquement, le chercheur finlandais conseille de ne pas utiliser Internet Explorer, mais plutôt de choisir Firefox comme alternative, du moins jusqu’à ce que Sony et First4Internet proposent une solution efficace pour supprimer le XPC. Pour connaître le détail du processus de désinstallation. Sony rappelle les CD protégés

Ce mercredi, le groupe Sony BMG a annoncé qu’il allait retirer du marché tous ses CD dotés du logiciel XCP. Interrogé par le quotidien “La Tribune”, la maison de disques reconnaît “partager les craintes des consommateurs”. Au total ce sont prés de 4,7 millions de CD qui sont concernés et près de 2,1 millions ont été vendus. Prés de 49 albums sont concernés, dont ceux d’artistes comme Céline Dion et Neil Diamond. Le montant total de la perte pour le groupe nippon n’est pas communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur