Sony met plus de 10 milliards d’euros dans la R&D

Cloud

Fidèle à sa réputation, la firme japonaise met l’accent sur la recherche

Sony reprendrait-il du poil de la bête ? La société s’apprête à investir une somme colossale dans la Recherche et Développement au cours des trois années à venir. Pour cause, 10,75 milliards d’euros vont être mis sur la table pour l’élaboration d’une nouvelle génération de produits électroniques.

L’objectif est désormais clairement défini pour Sony. Le deuxième groupe mondial d’électronique cherche à se hisser au premier rang des fabricants de téléviseurs à écran plat et détrôner son rival coréen Samsung. Sa ligne Braviadoit servir de fer de lance de cette politique en vendant 17 millions d’appareils cette année.

Cette politique est-elle pour autant l’arbre qui cache la forêt ? Certaines filiales du géant nippon traversent une mauvaise passe. Après un premier trimestre en dessous de ses objectifs, Sony Ericsson a ainsi lancé unprofit warningpour le deuxième trimestre, le groupe dit s’attendre à une baisse de sa marge brute et à un bénéfice imposable tout juste équilibré. Sony Ericsson reste toujours dépendant du marché européen (37% de ses ventes), le groupe cherche donc à élargir son catalogue.

Le président de Sony, Howard Stringer continue de dévoiler son plan de développement à moyen terme pour relancer la machine. Le PDG a même dévoilé récemment les premiers résultats de sa politique: “Nous avons relancé la rentabilité, mais le travail n’est pas terminé. Nous avons dégagé une marge opérationnelle à 5 %. Le seuil minimum acceptable“.

Sony espère désormais établir son chiffre d’affaires à plus de 8.300 milliards de yens (50 milliards d’euros) d’ici 2011. Pour cela il va devoir sérieusement s’attaquer aux nouveaux marchés chinois, indiens ou encore russes.

Sony va donc devoir séduire mais aussi convaincre les investisseurs. A l’annonce du plan d’investissement, le titre a perdu 4 % en bourse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur