Sony peut-il s’égarer avec sa PSX ?

Régulations

Mauvaise surprise ! La PSX, nouvelle version de la Playstation 2, ne remplit pas les objectifs annoncés. A trop vouloir placer la PSX en produit grand public plutôt qu’en console de jeu, Sony risque de ne pas rencontrer son public

Sur le papier, la PSX a de quoi séduire : lecteur et graveur de DVD, tuner TV analogique avec enregistrement de programmes ou films, disque dur 160Go ou 250Go, lecteur enregistreur de musique, modem ou réseau Ethernet? et accessoirement console de jeu PS2.

Seulement voilà, passé l’énumération des fonctionnalités, le consommateur déchante ! Le prix tout d’abord, 740 dollars en version 160Go, 920 dollars pour la version 250Go. Au Japon, le prix cumulé d’une console PS2 et d’un graveur DVD de salon dernière génération, est proche à celui de la PSX. Techniquement ensuite, Sony n’a pas respecté le cahier des charges annoncé. La vitesse de gravure est deux fois moins rapide qu’annoncée et donc très loin des produits concurrents. Sur les trois formats d’enregistrement prévus, DVD-R, DVD-RW et DVD+RW, le dernier manque à l’appel. Quant au traitement du format MP3, il brille par son absence. Beaucoup plus grave pour les joueurs, qui pourtant forment le fonds de commerce du fabricant, Sony a modifié le design interne de son OS, afin, semble-t-il, de le rendre plus accessible aux utilisateurs novices, d’où la disparition de certaines fonctionnalités prisées par les joueurs. De là, des performances graphiques sur certains jeux pourraient ne plus être implémentées ! Sony a affirmé que, pressé par le temps et ses distributeurs pour sortir la PSX avant les fêtes, la firme s’est vue dans l’obligation de faire des concessions techniques. Rien de bien grave selon elle puisque les fonctionnalités manquantes pourront être téléchargées via l’interface Ethernet. Il faudra donc disposer de compétences réseaux pour exploiter une console de salon… Une approche et une précipitation qui déçoivent de la part de Sony, pourtant numéro un mondial de l’électronique grand public. En attendant la PS3, la PSX, qu’elle soit blanche ou métal, ne risque pas de représenter la temporisation souhaitée par Sony au passage d’une génération à l’autre de consoles Playstation, ni l’alternative annoncée aux graveurs DVD de salon de Panasonic ou Matsushita.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur