Sony se paie la MGM: pour imposer son DVD bleu…

Régulations

Le rachat de la “major” MGM par Sony, après le retrait de Time Warner, aura pour principal effet de permettre au leader de l’électronique grand public d’imposer son format du futur DVD en laser bleu (‘Blu ray’)

5 milliards de dollars, c’est le prix que Sony et ses partenaires financiers vont débourser pour acquérir la MGM, le célèbre studio de cinéma d’Hollywood, l’illustre

Metro-Goldwin-Meyer. Après le rachat à la fin des années 80 de Columbia Tri Star Pictures, devenu Sony Pictures Entertainment, Sony se taille une place de choix dans l’univers très fermé et puissant des studios d’Hollywood. Morceau de choix, le catalogue de la MGM, près de 4.000 titres dont des perles, les James Bond, SpiderMan 1 et 2, ainsi que de nombreux classiques, dont l’incontournable ‘Autant en Emporte le Vent‘. Du coup, Sony porte son catalogue de films à environ 8.000 titres. Certes, cela ne permettra pas au groupe de rebondir, et d’absorber les difficultés qu’il rencontre depuis quelques mois, d’autant que l’activité cinéma (DVD compris) ne représente que 10% des revenus du groupe. En revanche, Sony pourrait profiter de son catalogue pour tenter d’imposer son format de DVD laser bleu à Hollywood. Pourtant, le DVD Forum, qui regroupe 220 acteurs du marché, a déjà validé le projet HD DVD de Toshiba et NEC ! Sony et ses partenaires, dont Philips, Dell, HP ou Microsoft, toujours opportuniste (cherchant à imposer son format de compression vidéo sécurisée sur tous les projets) tentent tout pour imposer ce format Blu Ray au marché. Et dans cette guerre des formats, posséder 40% du catalogue des films d’Hollywood représente un énorme atout pour négocier avec les autres studios et l’industrie, ou à la rigueur pour arroser le marché de produits répondant au standard de Sony, qui entend ne pas renouveler la douloureuse expérience du Betamax?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur