Sony tire la sonnette d’alarme

Cloud

Les résultats du premier trimestre de l’exercice 2008-2009 apparaissent peu encourageants.

Sony, le géant japonais de l’électronique se trouve dans le creux de la vague. La firme affiche de piètres résultats à la sortie du premier trimestre. Selon Les Echos, le bénéfice net affiché par le nippon est inférieur de moitié à celui de l’année précédente, à trimestre comparable.

Ainsi, le bénéfice net a chuté de 47,4% à 34,9 milliards de yen (environ 207 millions d’euros). Le chiffre d’affaires a chichement progressé de 0,1% à 1.900 milliards de yen, soit 11 milliards d’euros.

La firme a revu ses prévisions à la baisse, passant des 290 milliards de yen prévus pour la fin de l’exercice fiscal à 240 millions.

Le géant, selon ses dires, a été victime de la croissance des prix et des pertes de la coentreprise Sony Ericsson. Le plan de restructuration et l’annonce de la suppression de 2.000 postes ont confirmé la délicate situation du fabricant. Rappelons que le fabricant sud-coréen de mobiles, LG, mieux positionné dans les combinés à bas coûts, a arraché la quatrième place occupée jusque -là par le fabricant nippo-suédois.

La division jeu de Sony affiche en revanche une meilleure santé. Le décollage des ventes de la PS3 a entraîné une augmentation du chiffre d’affaires de 16,8%. Le succès de la PSP‘lite’, le modèle allégé de la console portable du japonais s’est vérifié au cours de ces derniers mois. Pendant la période, Sony a écoulé près de 3,72 millions de PSP et 1,52 million de PS3.

Côté téléviseur, Sony a réussi à tirer son épingle du jeu, face la concurrence agressive de Samsung et de LG. Avec sa ligne d’écran LCD ‘Bravia’, le nippon a légèrement fait progresser ses ventes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur