Sony va développer des jeux en ligne… en Inde

Logiciels

La démarche de Sony est moins de réduire ses coûts que de créer un ‘Bollywood’ du jeu vidéo

Les pays émergents représentent un fort potentiel pour les éditeurs de jeu vidéo et les fabricants de PC et de consoles. Mais la culture de ces pays est si différente de celle des pays occidentaux qu’il existe peu de jeux qui leurs sont adaptés.

C’est ce que Sony a bien compris, qui a révélé son projet de développer localement, dans un studio qu’il projette d’implanter dès l’an prochain à Bengalore, et avec des partenaires locaux, des jeux en ligne quasi exclusivement destinés à l’Inde.

Si le jeu en ligne est aujourd’hui anecdotique dans ce pays – avec un chiffre d’affaire estimé par Pearl Research à 4 millions de dollars – la communauté des joueurs ne va cesser de grossir. Ils sont actuellement 2,4 millions, et surtout ils devraient générer en 2010 un chiffre d’affaires de 200 millions de dollars.

Et probablement essaimer des joueurs dans le reste du monde… Pas seulement par l’intermédiaire de la communauté indienne, mais également par l’engouement grandissant que porte l’occident pour Bollywood, le cinéma (la plus importante production au monde) et la culture de l’Inde.

Ramayan 3329 marie Sony, Virgin, Bollywood et gourous Sony n’avance pas en aveugle sur son projet de développer des jeux en ligne pour le marché chinois. Une première expérience est menée actuellement avec le jeu Ramayan 3329, tiré d’un ‘comic book’ (bande dessinée) à succès qui compte le récit indien épique d’une bataille contre les démons. Jeu en ligne, il est développé avec Sony, par les équipes de développement de Virgin Comics à Bengalore, encadrées par un gourou, Deepak Chopra, un réalisateur de Bollywood, Shekhar Kapur, et Sir Richard Branson himself !

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur