Sony vend ses PC, l’avenir des Vaio incertain à l’international

PCPoste de travail

Sony confirme la vente de son activité PC à un fonds d’investissement nippon. Le devenir de la marque Vaio à l’international reste des plus flous.

Confirmant les informations parues dans la presse japonaise hier, Sony a annoncé la vente de son activité PC Vaio à un fonds d’investissement nippon, Japan Industrial Partners (JIP). Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, les fuites dans la presse parlaient toutefois d’un prix de cession compris entre 295 et 370 millions d’euros. Sony va « cesser la planification, le design et le développement de PC » pour se concentrer sur les smartphones et tablettes, a confirmé le groupe.

L’entreprise que va monter JIP, dont Sony sera actionnaire à hauteur de 5 %, doit se concentrer dans un premier temps sur le marché japonais. Et a prévu d’embaucher 200 à 300 salariés Sony pour lancer l’activité. Le devenir à l’international de la marque Vaio, connue  pour son design haut de gamme, reste donc incertain.

Prévisions financières : une perte plutôt qu’un bénéfice

Cantonnés au haut de gamme, les Vaio ne représentent plus que 1,9 % du marché mondial (sur les neuf premiers mois de 2013) contre 2,5 % en 2010, d’après les chiffres d’IDC. Sony est le 9e constructeur mondial de PC.

En parallèle de cette annonce, Sony a revu ses prévisions pour son année fiscale qui s’achèvera en mars prochain. Au lieu d’un bénéfice, c’est maintenant à une perte de 1,1 milliard de dollars que s’attend le Japonais. Conséquence : le groupe annonce 5 000 suppressions de postes d’ici un an (dont 1 500 au Japon). Les ventes de terminaux mobiles sont toutefois florissantes : la division concernée (qui comprend aussi les PC jusqu’à présent) enregistre une hausse de son chiffre d’affaires de 45 % en un an.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur