Sophos cherche à doubler ses revenus d’ici 2010

Sécurité

L’un des éditeurs historiques en matière de sécurité nourrit de grands objectifs. Après l’antivirus, il se lance dans le cryptage et espère engendrer de nouveaux bénéfices

Sophos ouvre un nouveau chantier. Après avoir intégré le spécialiste allemand du cryptage de données, Utimaco Safeware. L’éditeur espère voir un retour de son investissement de 215 millions d’euros.

La société, qui avait hésité un temps sur la nécessité d’intégrer de nouvelles technologies a finalement choisi de se diversifier. Sophos propose toujours ses systèmes de détection des virus, des logiciels espions et autres intrusions réseaux mais aussi maintenant dispose de technologies de cryptage.

Sur le marché des éditeurs de sécurité, on note d’ailleurs que cette tendance est à la mode. Symantec s’est offert, en 2007, la société Vontu pour 350 millions de dollars, tandis que McAfee achetait le spécialiste Safeboot.

Avec ce rachat, Sophos espère monter d’une marche sur le marché et surtout rattraper son retard sur les géants du secteur comme Symantec, McAfee ou encore Trend Micro. Avec 228 millions de dollars de revenus lors de l’exercice clos le 31 mars, Sophos espère donc faire beaucoup mieux que par le passé.

Selon le quotidien Les Echos, la société compte d’ici 2010 doubler ses revenus. Tom McGuinness, senior vice-président chargé des ventes acquiesce : “Nous visons un chiffre d’affaires d’environ 500 millions de dollars d’ici à deux ans”.

Si Sophos atteint ses objectifs, la société pourrait bien vouloir entrer en Bourse. Un projet de longue date…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur