Sopra Steria : résultats encourageants en 2014, prudence pour 2015

ProjetsSSII

Année 2014 réussie pour le tout nouveau groupe Sopra Steria, né de la fusion des deux SSII. La société met aussi la main sur Cimpa, filiale d’Airbus spécialisée dans le PLM.

Le groupe Sopra Steria vient de publier les résultats de son exercice 2014. En pro-forma (autrement dit si la fusion avait été effective sur toute l’année), la société aurait réalisé un chiffre d’affaires de 3,37 milliards d’euros. La croissance organique à taux de change et périmètre constants se fixe à 4,7 % pour Sopra (1 482 millions d’euros) et 6 % pour Steria (1 887 millions d’euros).

Le résultat net pro forma atteint pour sa part à 92,8 millions d’euros. Sopra seul affiche des bénéfices de 77,6 millions d’euros, alors que Steria publie une perte de 7,3 millions d’euros. La société a dû aussi faire face à des charges exceptionnelles : 7,2 millions d’euros pour le rapprochement avec Sopra et 35,1 millions d’euros de charges de restructuration.

Une acquisition, un départ et deux nominations

Sopra Steria profite de la publication de ses résultats annuels pour annoncer son projet d’acquisition de Cimpa SAS, une filiale d’Airbus spécialisée dans la gestion du cycle de vie des produits (PLM pour Product Lifecycle Management). De quoi renforcer le groupe dans ce secteur, mais aussi lui permettre de se rapprocher d’Airbus.

En 2014, Cimpa a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros. La société emploie 950 personnes en Europe. L’acquisition pourrait être finalisée au cours du second semestre.

Pour 2015, le groupe se montre prudent. Et prévoit une croissance organique (malgré la décroissance de l’activité chez SFR, où Sopra Steria est le premier fournisseur de services IT, et l’arrêt du projet écotaxe qui impliquait Steria) ainsi qu’une marge opérationnelle de 6 %.

Seconde annonce de la journée, le départ du DG François Enaud, qui avait dirigé Steria pendant 17 ans. Il est remplacé à la tête du groupe Sopra Steria par Vincent Paris, jusqu’alors membre du comité exécutif de Sopra (plus d’informations à venir dans un second article). Ce dernier sera secondé par John Torrie, membre du comité exécutif… de Steria.

À lire aussi :
Cimpa, filiale ingénierie d’Airbus, cédée à Sopra-Steria ou Infosys ?
Sopra – Steria : un groupe IT de quatre entités se dessine
Sopra – Steria : feu vert pour la fusion des deux SSII


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur