Sortie du noyau Linux 2.6.29

Réseaux

Réseaux sans-fil, systèmes de fichiers avancés, support multiprocesseur, cette mouture place – encore une fois – la barre très haut

Le nouveau noyau Linux 2.6.29 est bien mieux adapté aux configurations comprenant de nombreux processeurs. Il supporte ainsi jusqu’à 4.096 puces. La gestion des machines comprenant plus de 32 CPU se veut aussi nettement plus efficace.

Il met également l’accent sur les systèmes de fichiers avec btrfs (fourni par des ingénieurs d’Oracle) et Squasfs 4.0 (un système de fichiers compressé, compatible avec les partitions de grande taille). btrfs est une alternative de choix à ZFS, alors que Squashfs est parfaitement adapté aux « live-CD », très populaires dans le monde Linux. Enfin, le système de fichiers chiffré eCryptfs progresse de façon notable.

Du côté du réseau, le support du WiMAX fait son apparition. Cette pile et ses pilotes ont été fournis par les équipes d’Intel. Le WiMAX permet ici d’atteindre des débits symétriques d’une vitesse maximale de 75 Mb/s. De multiples pilotes pour des cartes réseau – avec ou sans fil – font leur apparition. Dans le domaine du sans-fil, le support du mode « point d’accès » est de la partie. Notez enfin que les prochaines moutures du noyau Linux devraient adopter le pare-feu nftables, issu de l’équipe de développement de netfilter.

De multiples améliorations touchent spécifiquement les diverses plates-formes processeur de Linux : x86, ARM, MIPS, PowerPC, S390, SH, SPARC, etc. Dans le même temps, les noyaux 2.6.27.21 et 2.6.28.9 font leur apparition. Ils proposent diverses corrections de bogues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur