Sosh : Orange charge son arme anti Free mobile

MobilitéRéseaux

Orange a officialisé son forfait mobile sans engagement Sosh visant les utilisateurs avertis. Petite différence avec la concurrence : l’ouverture aux services de VoIP. En attendant Free…

Evoqué par Stéphane Richard à l’occasion de la présentation des résultats de France Télécom, l’opérateur a officialisé l’annonce de Sosh. La nouvelle offre mobile ne sera pas qu’une simple nouvelle gamme, a insisté l’opérateur lors d’une conférence de presse organisée ce matin (couverte par nos confrère d’ITespresso.fr. Il s’agira d’une marque entièrement dédiée aux « jeunes ultra-connectés à l’Internet mobile ».

Une stratégie qui n’est pas sans rappeler celle de Bouygues Telecom avec B&You, les Carré Web de SFR et l’illimité sans engagement de Numericable et qui vise clairement à capter de la clientèle avant l’annonce des offres de Free mobile attendues en fin d’année, début 2012 au plus tard. Bref, il était tant qu’Orange fasse sa rentrée.

Sosh sera commercialement lancée le 6 octobre, exlusivement en lignesur Sosh.fr. Trois forfaits seront proposés au départ : 19,90 euros pour 2 heures de communication et 500 Mo de données; 29,90 euros pour 5 heures/1 Go de données (usage modem autorisé); et 39,90 euros les appels illimités/1 Go de données (usage modem autorisé).

Tous les forfaits incluent les SMS et MMS « illimités » et ils sont « sans engagement ». Ils donnent également accès aux 30.000 points d’accès Wi-Fi Orange, et autorisent l’usage de la VoIP (toutes les applications sont autorisées) et le téléphone en tant que modem (techniquement déjà possible à défaut de l’être contractuellement). Une révolution pour l’opérateur qui a longtemps interdit ce type d’usage sur son réseau… Et la limite des données téléchargées pourra être dépassée sans restriction de bande passante… à condition de faire jouer le porte monnaie. Orange proposera des « recharges » à raison de 3 euros par tranche de 100 Mo, ou 10 euros pour 500 Mo.

Néanmoins, Sosh entend se démarquer de la concurrence. Si, à l’instar de B&You, le support sera essentiellement assuré par la communauté via les réseaux sociaux (forum notamment), les boutiques Orange et la hotline de l’entreprise s’occuperont bien des clients confrontés à des problèmes insolubles par ce biais. Une quarantaine de personnes s’occupera de la communication avec les clients sur le chat de Sosh.fr et sur les réseaux sociaux, annonce l’opérateur. Une communauté baptisée la « mobile Soshiety » proposera les évolutions des forfaits et des offres de téléphones.

D’autre part, si l’absence d’engagement supprime de fait la subvention du terminal, l’opérateur propose des solutions d’achat en plusieurs fois. Après un paiement d’avance d’une centaine d’euros, ils rembourseront entre 5 et 15 euros par mois sur un ou deux ans sans impliquer d’obligation d’engagement.

Des conditions alléchantes (ne serait-ce que pour l’ouverture des services de VoIP). Mais les consommateurs, surtout s’ils sont « connectés » n’hésiteront pas à comparer les tarifs des uns et des autres. En la matière, Numericable s’est empressé de rappeler, quelques minutes après la fin de la conférence d’Orange, que « nous offrons pour 24,90 ce qu’Orange offre pour 39,90 ». A condition cependant d’être déjà client du cablo-opérateur. Pas sûr que cela effraie beaucoup Free dont la rumeur évoque les 30 euros pour de l’illimité voix et données. A bon entendeur…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur