Sourcefire se rapproche de l’hyperviseur de Red Hat et de l’Open Virtualization Alliance

RéseauxSécuritéVirtualisation

Les solutions de sécurité virtualisées de Sourcefire sont dorénavant compatibles avec KVM et l’offre RHEV de Red Hat… en plus de Xen et de VMware.

Le spécialiste des solutions de sécurité Sourcefire étend aujourd’hui la portée de ses systèmes de prévention des intrusions virtualisés (IPS pour Intrusion Prevention System), via la signature d’un accord avec Red Hat.

RHEV, VMware et Xen

Ce contrat permettra à des produits comme Virtual 3D Sensor et Virtual Defense Center de fonctionner sous l’offre RHEV (Red Hat Enteprise Virtualization) de l’éditeur américain. Le premier est un IPS avancé, alors que le second est un outil permettant de gérer plusieurs 3D Sensors virtuels ou physiques depuis un point unique.

Suite à cette annonce, les solutions virtualisées de Sourcefire deviennent compatibles avec les offres de Citrix (Xen), Red Hat (RHEV) et VMware.

Une adhésion à l’Open Virtualization Alliance
La firme renforce cet accord avec une adhésion à l’Open Virtualization Alliance, un groupement qui vise à faire la promotion de l’hyperviseur open source KVM, une technologie placée au cœur de l’offre RHEV. Cette organisation a été créée plus tôt dans l’année par HP, IBM, Intel et Red Hat.

« Nous sommes vraiment heureux d’accueillir Sourcefire au sein de l’Open Virtualization Alliance et d’intégrer leur support à la plate-forme de virtualisation Red Hat », commente Navin Thadani, directeur senior virtualisation business de Red Hat.

« Notre vision commune sur les bénéfices apportés par l’open source, l’importance de supporter les environnements multiples et la valeur de la virtualisation rendent la collaboration naturelle. Les entreprises auront ainsi la possibilité de protéger leurs environnements virtualisés avec des solutions de prévention d’intrusion agiles, simples à déployer et à gérer. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur