Spam en hausse de 6% chez Google au premier trimestre

Sécurité

Google a exploité les statistiques d’utilisation de ses services web afin de mesurer l’évolution du spam au cours du premier trimestre.

Postini est un service fourni par Google, qui permet de filtrer et d’archiver des courriers électroniques. Il est intégré à l’offre Google Apps Édition Premier et filtre quotidiennement plus de trois milliards de messages.

La compagnie a tiré divers enseignements des statistiques d’utilisation de Postini liées au premier trimestre 2010. La fermeture de certains botnets majeurs (des ensembles de machines zombies infectées par des virus spécifiques) n’a pas eu une influence importante sur le nombre de spams détectés. Certes, il chute de 12 % par rapport au quatrième trimestre 2009, mais il reste 6 % supérieur à celui mesuré lors du premier trimestre 2009.

Google croit tenir un des coupables. En effet, le nombre de courriers indésirables infectés par des virus a connu un pic lors second semestre 2009. Au plus fort de l’attaque, Postini bloquait plus de 100 millions de messages infectés par jour. Ainsi, pendant que certains botnets étaient démantelés, d’autres se mettaient en place.

Depuis fin mars, la compagnie a également noté une hausse de la taille des messages indésirables de près de 30 %. Ceci est dû au poids des pièces jointes, essentiellement des images. Afin de passer outre les filtres antispam, l’utilisation d’images fait son grand retour. Un phénomène épisodique selon Google, qui a constaté une hausse similaire au printemps 2009.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur