‘Spam’ ne sera pas une marque en Europe

Régulations

L’office européen des brevets a rejeté la demande d’un producteur de porc en
boîte de déposer le nom ‘spam’

Hormel Foods Corp., producteur de porc en boîte (ça ne s’invente pas !), a cherché à déposer pour l’Europe la marque ‘Spam‘, qu’il présente comme la compression de ‘Spiced Ham‘, un produit qu’il a lancé en 1937, et dont la campagne marketing de l’époque a fait virtuellement un synonyme de ‘viande en boîte‘.

La demande déposée auprès l’European Office of Trade Marks and Designs – l’office européen des brevets qui permet de centraliser le dépôt d’une marque pour tous les Etats membres – visait à interdire aux sociétés de logiciels l’usage de l’expression ‘spam‘ dans leurs produits, ce qui selon Hormel est à l’origine d’une forte dilution de sa marque.

Aux Etats-Unis, Hormel Foods Corp. s’est engagé dans une série de procédures contre des produits comme SpamBop, Spam Arrest ou Spam Cube, des solutions anti-spam, afin d’interdire l’usage de ce mot qui pourtant est entré dans l’usage commun pour décrire les mails non sollicités.

L’office européen des brevets s’est quant à lui montré plus pragmatique. il constate que “L’usage le plus évident de l’expression SPAM pour le consommateur… sera certainement les e-mails non sollicités, habituellement commerciaux, plutôt que la désignation d’une boîte de porc épicé.

Sur ce motif, la demande de dépôt de marque de Hormel Foods Corp. a donc été refusée par l’European Office of Trade Marks and Designs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur