Internet des objets : Spansion lance pas moins de 700 microcontrôleurs ARM

ComposantsM2M

Domaine extrêmement vaste s’il en est, l’Internet des Objets (IoT) ne peut se satisfaire d’une seule gamme de microcontrôleurs pour animer les “objets” qui y prennent part. Spansion l’a compris et propose trois familles de microcontrôleurs ARM, les FM0+, FM3 et FM4, déclinées en de multiples versions en fonction des usages.

Spansion a introduit les microcontrôleurs de type FMx ayant à l’esprit que les quelque 212 milliards d’objets Internet qui seront connectés d’ici 2020 (données IDC), seront très variés. “FM” signifie “Flexible Microcontrollers“, car autour d’une famille donnée parmi les trois développées par Spansion, existe une multitude de déclinaisons.

FM0+, FM3 et FM4 sont les trois familles dans lesquelles Spansion classent plus de 700 microcontrôleurs (en prenant en compte toutes les options). Si FM4 constitue plutôt l’artillerie lourde permettant d’alimenter des objets ayant des exigences élevées en termes de performances, FM0+ se caractérise par la très faible consommation électrique des produits qui la composent.

Pour assurer performances ou bien limiter la consommation électrique, c’est d’abord la fréquence des microcontrôleurs qui est différente puisqu’elle varie de 20 MHz jusqu’à 200 MHz. Les tensions s’étagent dans une fourchette allant de 1.65 volt à 5,5 volts tandis que la Flash embarquée va de 64 Ko à 2 Mo.

Mais, cette classification en trois familles correspond aussi à l’architecture ARM employée.

Trois familles pour couvrir tous les besoins

Pour les performances élevées, il faut se tourner vers la famille de microcontrôleurs FM4 qui s’articule autour de la microarchitecture ARM Cortex-M4. Ces produits qui viennent tout juste d’entrer en production de masse optent pour une fréquence pouvant aller jusqu’à 200 MHz, intègrent un DSP, jusqu’à 256 Ko de RAM et de 48 à 216 broches suivant les modèles. Port Ethernet, convertisseur analogique vers numérique (CAN), port USB et SDIO sont également de la partie.

Compromis idéal entre performances et consommation électrique, la famille FM3 actuellement en production relève de l’architecture ARM Cortex-M3. Elle se subdivise en 4 sous-familles suivant les fréquences (jusqu’à 144 MHz, 40 MHz ou bien 20 MHz). Certains modèles peuvent gérer le HDMI-CEC et l’affichage vers un écran LCD.

Enfin, la famille FM0+ est entièrement tournée vers la frugalité énergétique avec l’usage de Cortex-M0+, l’architecture ARM pensée pour l’Internet des Objets (ceux qui se connectent par intermittence pour délivrer des informations par burst au réseau). Cadencés à 40 MHz, ces microcontrôleurs consomment 0,07 mA/MHz. Ils sont disponibles sous formes d’échantillons actuellement, mais entreront en production de masse au premier trimestre 2014.

Spansion répond ainsi à sa manière à l’Internet des Objets avec une offre pléthorique qu’il faut mettre en rapport avec les quantités probablement astronomiques qui vont être écoulées.

Crédit photo @Spansion


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur