Emploi : les spécialistes Linux séduisent les recruteurs

Open SourceRégulations

93 % des managers interrogés dans le cadre du sondage Linux Foundation / Dice veulent recruter un spécialiste Linux dans les six mois.

La demande de talents Linux ou GNU/Linux est en croissance en 2013, observent la Linux Foundation et Dice dans leurs rapport et sondage réalisés auprès de 850 entreprises et 2600 professionnels du secteur à travers le monde.

Ainsi, 93 % des managers interrogés en janvier dans le cadre du Linux Jobs Report 2013 déclarent prévoir de recruter dans les six mois un professionnel des solutions Linux, alors que ce taux était de 89 % au premier semestre 2012.

Plus nombreux à envisager de recruter, ils sont davantage exposés à des difficultés de recrutement qualifiées d’importantes par 90 % des répondants (86 % l’an dernier).

À la recherche d’administrateurs et développeurs

Les administrateurs systèmes, qui bénéficient de l’engouement pour le Cloud Computing et le Big data, sont les plus recherchés par les employeurs potentiels (pour 73 % des répondants).

Ont également la cote dans l’entreprise : les développeurs (pour 57 % des répondants) dédiés au kernel Linux, soit le noyau des distributions du système d’exploitation libre et ouvert.

Parmi ces distributions, le monde des affaires privilégie celles du spécialiste américain Red Hat et du fournisseur allemand SUSE, qui a indiqué son intention de recruter pas moins de 50 ingénieurs Linux dans les prochains mois.

À noter : les devops, à la fois développeurs et responsables d’exploitation, font leur apparition dans le sondage Linux Foundation / Dice.

La rémunération des experts Linux

Alors que le salaire annuel moyen des professionnels du secteur IT aux États-Unis aurait progressé de 5 % à 85.619 dollars en 2012, soit la plus forte hausse de la décennie d’après Dice, celui des experts Linux aurait gagné jusqu’à 9 % pour atteindre 90.853 dollars outre-Atlantique.

Conscients de cette dynamique, 75 % des professionnels Linux interrogés disent avoir été contactés par un recruteur durant les 6 derniers mois, et plus d’un tiers d’entre eux (35 %) envisagent de changer d’employeurs en 2013.

Les candidats sont essentiellement motivés par une augmentation de leur rémunération et des conditions de travail qui leur permettent de concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Du côté des entreprises, la demande de profils spécialisés est étroitement liée à : la croissance de l’entreprise elle-même, l’extension de l’utilisation professionnelle de l’OS libre et, enfin, la migration vers des systèmes basés sur Linux.


Voir aussi

Dossier : Linux s’impose dans le monde des affaires


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur