Spéculations : Dell lancerait un smartphone Android sur le marché chinois

Cloud

Techcrunch et des sources « très bien informées » ont révélé que Dell, jusqu’ici fabricant d’ordinateurs, était sur le point de lancer un smartphone dans l’empire du milieu.

Effet d’annonce ou véritable information, il faudra se montrer patient, durant quelques jours du moins. Après les ordinateurs, le constructeur informatique Dell s’attaquerait désormais aux téléphones portables et lancerait un smartphone en Chine.

En attendant de savoir si ces spéculations sont vraies, les rumeurs vont bon train et l’on comprend pourquoi. Le marché des utilisateurs de mobiles en Chine est bien plus vaste que ne le dit Jacques Dutronc, ce ne sont pas « 500 millions de chinois » qui sont sur le marché de la téléphonie mobile mais bien 650 millions, selon plusieurs sites Internet. Ce marché particulièrement juteux explique la frénésie qui s’empare de la Toile et des acteurs du milieu.

Abreuvée de rumeurs, la Toile en ébullition

Parmi les bruits qui courent, on peur lire sur le web que ce smartphone se rapprocherait de l’iPhone, que le système d’exploitation de ce téléphone serait Android, l’OS de Google. Ce que défend Techcrunch qui ajoute que le téléphone pourrait bénéficier d’une surcouche logicielle développée par Dell et un studio chinois, Red Office. Autre rumeur, autre son de cloche, chinoise celle-là, le téléphone toujours motorisé sur Android s’appellerait « mini3i » et serait équipé d’une surcouche développée par l’opérateur, oPhone.

Reste l’opérateur. Il y a quelques mois de cela, d’autres bruits sur un autre téléphone de Dell avaient couru, on parlait alors des opérateurs China Unicom et China Mobile (ce dernier représente près de 493 millions d’abonnés à lui tout seul). Un partenaire auquel le constructeur texan aura forcément pensé.

Enfin, si le lancement de ce smartphone n’est pas encore connu, ce qui est sûr selon Les Echos, c’est que « le constructeur développe depuis quelques mois des prototypes de smartphone, qui ont pour le moment déçu les opérateurs de téléphonie mobile américains qui les ont testés ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur