Spéculations sur l’avenir de Palm: Nokia intéressé?

Régulations

Après Motorola, c’est au tour de Nokia d’être donné gagnant pour le rachat de
Palm

Dix années d’expérience dans le domaine des ordinateurs de poche, combien ça vaut ? Pour le site web Unstrung, 20 dollars l’action? Soit environ 1,7 milliard de dollars.

C’est tout du moins ce que ce site affirme, qui par la même occasion relance les spéculations sur l’avenir de Palm. Unstrung cite Nokia comme nouveau repreneur potentiel.

Outre Atlantique, les pronostiques vont bon train. Les deux géants des téléphones mobiles, le numéro un mondial Nokia et avant lui l’américain Motorola, numéro deux, ont été cités en quelques jours parmi les repreneurs potentiels. Palm leur permettrait d’étendre leurs gammes de ‘smarthones’ et dans le même temps d’acquérir une compétence forte capable de concurrencer le Blackberry.

Mais d’autres analystes préfèrent globaliser l’offre et rappellent que Palm c’est d’abord, depuis le lancement du Palm Pilot en 1995, le leader mondial des ordinateurs de poche, les PDA. Ils voient plutôt HP, qui cherche à étoffer sa gamme iPaq et à la faire migrer vers la communication, ou encore Dell, qui a échoué à s’imposer sur le marché des PDA.

L’avenir de Palm est donc incertain, et l’inquiétude monte quant au vieillissement de sa gamme. Le Treo, le réussi smartphone signé Palm en versions Palm OS ou Windows Mobile, aurait selon certains analystes du mal à ternir la route face aux derniers modèles concurrents de Nokia, Motorola, Samsung ou Sony Ericsson.

Certes, mais Palm en a quand même livré 2,3 millions au cours de l’année fiscale écoulée. Ce n’est pas négligeable sur un marché qui reste marqué par un prix d’entrée élevé?

En tout cas, il y a une vieille dame qui a déjà fait son choix : Wall Street. Le titre Palm a en effet gagné près de 25 % depuis le début de l’année, dont 11 % rien que pour la séance du vendredi 2 mars, sur la rumeur de rachat par Nokia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur