Sprint et Nextel discutent d’un rapprochement

Régulations

Les deux géants des télécoms ont entamé des négociations, c’est confirmé. Mais sans qu’il soit nécessairement question d’une fusion…

C’est officiel, les deux opérateurs Sprint et Nextel ont fait état de discussions pour un éventuel rapprochement stratégique… Cette transaction évaluée à 30 milliards de dollars donnerait naissance au 3e opérateur de téléphonie mobile des Etats-Unis avec quelque 38,5 millions de clients, derrière Cingular Wireless et Verizon Wireless. A elles trois ces entreprises contrôleraient 75% du marché américain de la téléphonie mobile. Les deux parties seraient largement tombées d’accord sur les questions de personnalités qui prendront la tête de la nouvelle entité ainsi que sur les questions concernant les employés. Il est vrai que des discussions entre ces deux opérateurs ne sont pas pour surprendre. Nextel a manqué l’acquisition d’AT&T Wireless, emportée par son concurrent Cingular Wireless. Sprint détient un porte-feuille de licences radio impressionnant. Et Nextel, pour sa part, possède une large base installée de clients “mobiles”. La difficulté, selon un analyste cité par le Wall Street Journal, est que les deux opérateurs présentent des modèles économiques différents, alors qu’ils ont sensiblement la même taille; leur capitalisation boursière est équivalente, environ 30 milliards de dollars. La consolidation de leur portefeuille s’élève à 38,5 millions d’abonnés, contre 47 millions pour Cingular, et 42 millions pour Verizon Wireless. Cela devrait suffire à lever d’éventuelles objections légales pour restriction de la concurrence. Selon les milieux boursiers, Deutsche Telekom serait également sur les rangs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur