SQL Server 2005 : Microsoft veut séduire les éditeurs

Régulations

Annonce majeure et avancées technologiques sont au rendez-vous de SQL Server 2005. De quoi renforcer la pénétration de Microsoft dans le monde de la base de données, et surtout auprès des ISV

Microsoft multiplie les gestes vers les éditeurs de logiciels et les ISV (

independant software vendor). Avec sa plateforme de base de données SQL Server 2005, le géant du logiciel dispose enfin d’une arme pour affronter ses concurrents – Oracle et IBM en particulier ? en renforçant l’éco système qui se déploie autour de sa solution. Fidèle à sa politique de distribution ? Microsoft ne distribue pas ses produits en direct ? c’est naturellement que l’éditeur se tourne vers son réseau de partenaires. Mais la démarche ne peut être la même entre la diffusion d’un OS comme Windows et d’outils bureautiques comme Office, et s’attirer l’attention des services informatiques et de la communauté des développeurs auxquels SQL Server 2005, comme Visual Studio 2005, s’adressent. Cela, Microsoft l’a bien compris, et le lancement mondial de ces deux applications s’accompagne d’une stratégie qui s’est déployée très en amont de ce lancement. Un cas d’école pour une opération marketing bien menée, mais qui ne doit pas nous faire oublier que SQL Server 2005 et Visual Studio 2005 sont d’abord l’aboutissement de deux lignes de produits qui consolident des années d’innovations ! La sensibilisation de la communauté informatique sur les nouvelles versions stratégiques des plates-formes de base de données et de développement de Microsoft a démarré dès le mois de mars 2005, avec les ‘DevDays‘, (Developpers Days), qui ont réuni la communauté des développeurs autour de la plate-forme .NET (lire nos articles). L’objectif clairement annoncé de Microsoft était de faire connaître les produits avant leur lancement. C’est pourquoi l’éditeur s’est engagé ensuite dans un vaste programme de formation, accompagné d’outils d’e-learning, qui ont permis d’initier plus de 3.000 personnes en France. Ces formations ne sont cependant pas certifiantes, mais peuvent servir de support à cette démarche très prisée des partenaires de la marque. Côté produits, des milliers de versions bêta ont pu être téléchargées gratuitement. Classiquement, Microsoft s’est tourné vers les géants de l’industrie, partenaires de longue date de l’éditeur. On retrouve Intel, qui bizarrement a choisi d’axer sa communication sur la puissance et la haute disponibilité de SQL Server 2005 sur les plates-formes d’architecture Itanium 2. Un choix stratégique contestable face à une communauté de développeurs largement acquise à la plate-forme x86 ! A moins que cette stratégie ne soit conjointe à HP, et ses serveurs Super Dome. Mais du côté du fabricant, on insiste plutôt sur la part de marché de 47% de la base mondiale SQL Server installée et sur l’élection d’HP par Microsoft au titre de ‘Partenaire de l’année ? Microsoft Global Services and Technology‘. Autre partenaire stratégique de Microsoft, SAP a annoncé le support de SQL Server 2005 en modes 32 et 64 bits, et a rendu disponible sur la plate-forme de Microsoft SAP ERP 2004 et SAP R/3 Enterprise. De même, SAP BW 3.5, la solution de Business Intelligence du géant des progiciels, exploitera les nouvelles fonctionnalités. Mais SAP a surtout tenu à insister à la réduction du coût de possession. “Le fait de pouvoir disposer dès aujourd’hui des solutions SAP sur une nouvelle plate-forme permettra à nos clients d’en maximiser la valeur“, a déclaré l’éditeur. Parallèlement, Microsoft a lancé dès le mois de juin des programmes d’adoption anticipée auprès de 45 éditeurs de logiciels français, qui ont pu tester au Microsoft Technology Center de Paris leurs applications dans un environnement SQL Server 2005. “L’accompagnement de Microsoft depuis les premières bêtas de SQL Server 2005 nous a permis de développer notre solution plus rapidement en lissant la charge de travail, en anticipant les évolutions technologiques pour en faire un meilleur usage, au bénéfice de nos clients, et en bénéficiant du support de Microsoft tout au long des développements“, a déclaré Michel Morel, de Cartesys. L’un des premiers éditeurs à surfer sur la vague et à annoncer le support de la base (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur