SQL Server 2012 : premier bilan avec Jean-Marc Monfort de Microsoft

Entretien avec Jean-Marc Monfort, chef de produit SQL Server chez Microsoft France, suite à la sortie de SQL Server 2012.

SQL Server 2012 est officiellement disponible depuis le début du mois. Avez des premiers retours en termes de ventes ?

Oui et ils sont extrêmement positifs. La plupart de nos clients, y compris les très grands clients des secteurs privé et public, bénéficient de la « Software Assurance » associée à SQL Server : à ce titre, ils peuvent d’ores et déjà migrer vers SQL Server 2012, et beaucoup d’entre eux sont déjà dans cette démarche.

Cette version majeure de SQL Server apporte plus de 170 améliorations et nouvelles fonctionnalités, notamment pour la haute disponibilité (AlwaysOn), les performances (xVelocity ColumnStore), la BI (Power View) et l’interopérabilité avec le cloud (privé et SQL Azure).

L’engouement de nos clients et partenaires est spectaculaire : plus de 400 000 personnes ont assisté à notre événement de lancement mondial, plus de 4500 personnes aux sessions dédiées à SQL Server 2012 aux TechDays, sans compter les internautes. D’autre part plus de 90 très grands clients ont participé à nos programmes d’adoption et de déploiement rapides (TAP et RDP) et utilisent déjà SQL Server 2012 en production, notamment pour des applications critiques.

Enfin, tous nos partenaires, y compris les grands intégrateurs et des partenaires auparavant spécialisés dans d’autres technologies, montrent un très grand intérêt pour SQL Server 2012 car ils considèrent cette version comme une véritable alternative à Oracle et IBM, avec en outre un TCO [coût total de possession, NDLR] très agressif.

Nous notons l’apparition de la Business Intelligence Edition, dédiée spécifiquement à l’analytique. Quelle est votre cible avec cette offre ?

Cette nouvelle version disponible uniquement en mode « serveur + licences d’accès client » répond aux besoins de reporting d’entreprise et de BI en self-service de certains de nos clients.

Elle intègre toutes les fonctionnalités orientées BI de SQL Server 2012 comme l’exploration et la visualisation rapides des données dans un navigateur (Power View), l’agrégation de données provenant de sources très hétérogènes dans Excel (PowerPivot pour Excel) et la collaboration au sein de l’entreprise au travers de SharePoint (PowerPivot pour SharePoint), l’intégration de données avec SSIS (SQL Server Integration Services), le reporting de masse avec SSRS (SQL Server Reporting Services), la qualité des données avec DQS (Data Quality Services) et MDS (Master Data Services), l’intégration de la technologie « xVelocity in-memory analytics » dans SSAS (SQL Server Analysis Services).

Nos clients souhaitant également bénéficier des fonctionnalités de haute disponibilité comme AlwaysOn ou l’amélioration des performances des requêtes orientées datawarehouse avec « xVelocity in-mermory columnstore index » dans le moteur de base de données, préfèreront acquérir la version Entreprise de SQL Server 2012.

La suite en page 2

Crédit photo : © Microsoft


Voir aussi
Webséminaire – De la virtualisation du datacenter au cloud computing
Comment réussir la transformation? Quels écueils éviter? Quelles options choisir? Vidéo Webséminaire en différé, avec Dell, Intel et le cabinet Pierre Audoin Consultants.


L’offre Microsoft SQL est disponible sur le cloud public Windows Azure. Quand la version présente au sein de ce service basculera vers SQL Server 2012 ? (si ce n’est pas déjà le cas).

SQL Server 2012 et SQL Azure sont des produits différents : SQL Server 2012 est une plateforme de gestion et d’analyse de données que nos clients installent, paramètrent et gèrent eux-mêmes (ou en passant par un hébergeur), avec un modèle de licensing « traditionnel » par cœurs ou « serveur + licences d’accès client » en fonction de la version Standard, BI ou Entreprise. SQL Azure est un service de base de données relationnelle hébergé dans le cloud public Windows Azure de Microsoft, disponible en deux éditions (Web et Business), et facturé en fonction de la taille des bases de données hébergées.

Dans ce cas, toute la gestion de la plateforme sous-jacente est assurée par Microsoft et nos clients n’ont pas « la main » sur la configuration de la plateforme ou de SQL Azure.

Cependant, même si SQL Server et SQL Azure ont des plannings de développement et déploiement différents, ils partagent un même « noyau » de fonctionnalités communes et notamment le même modèle T-SQL sur TDS. Actuellement, SQL Azure repose sur le même noyau que SQL Server 2012. Ainsi un grand nombre de bases de données s’exécutant sur SQL Server peuvent être migrées vers SQL Azure et inversement, moyennant des modifications souvent mineures. Et il est possible de mettre en œuvre des mécanismes de synchronisation bidirectionnelle entre une base SQL Server « on-premise » et une base SQL Azure au travers de SQL Azure Data Sync.

Une édition Express, gratuite, de SQL Server 2012 est-elle accessible ?

Cette édition est disponible en téléchargement depuis le 6 mars dernier. La version française de SQL Server 2012 Express est téléchargeable ici. Cette version est très limitée en fonctionnalités, notamment en ce qui concerne la taille maximum des bases de données. Une comparaison détaillée des différentes éditions de SQL Server 2012 est disponible sur ce lien.

Crédit photo : © Microsoft


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Le cloud computing, ça vous parle ?