SSII: année record pour les fusions en France

Cloud

82 transactions ont été menées à bien en 2005 contre 60 en 2004

Est-ce le signe de la reprise du secteur ? En tout cas, l’année 2005 a été celle où les mariages entre SSII françaises ont été les plus nombreux.

Le nombre de transactions, essentiellement franco-françaises, s’est établi à 82, contre 60 en 2004, et ont pour la plupart porté sur des entreprises représentant moins de 7,5 millions d’euros de revenus, a déclaré Pierre-Yves Dargaud, président de Active Portfolio Management (APM). Le chiffre d’affaires des entreprises concernées par ces mariages atteint la coquette somme de 1,68 milliard d’euros, contre 700 millions en 2004 et 806 millions en 2000, dernière année faste de la “bulle TMT”, selon le baromètre APM. “Depuis début 2005, les dirigeants ont retrouvé le sourire et, depuis septembre, c’est l’euphorie”, a ajouté Pierre-Yves Dargaud, président d’APM, cité par Reuters. “Cela faisait bien longtemps que le secteur n’avait pas connu des fondamentaux aussi sains”, a-t-il poursuivi, notant que la marge opérationnelle de l’ensemble du secteur oscillerait entre 6% et 8% en 2005, soit deux de points de plus qu’en 2004. D’après Pierre-Yves Dargaud, 2006 devrait encore être une “super année”, en soulignant que le marché restait encore très atomisé, avec pas loin de 350 SSII qui réalisent des ventes inférieures à 15 millions d’euros, en moyenne. “La croissance du marché est tirée par la volonté des entreprises d’externaliser leurs services informatiques (…) la croissance organique ne suffit plus pour en profiter”, a-t-il poursuivi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur