SSII : Atos s’empare de Xerox ITO pour conquérir les Etats-Unis

CloudDSIProjetsRégulationsSSII
Rachat, acquisition © Estima - Fotolia.com

Atos finit l’année par une autre opération de croissance externe. En rachetant l’activité consulting de Xerox, la société française étoffe sa présence aux Etats-Unis et rentre dans le Top 5 mondial des SSII.

Une année 2014 qui se termine en fanfare pour Atos avec l’annonce du rachat de la branche conseil informatique de Xerox nommée ITO. Cette acquisition a été conclue pour un montant de 1,05 milliard de dollars, avec un financement entièrement en cash. Cette opération a un double objectif pour la SSII française.

Le premier est la conquête du marché américain avec un chiffre d’affaires qui va tripler sur ce marché en passant de 600 millions à 1,7 milliard d’euros. Xerox ITO est un pure player américain avec plus de 300 entreprises clientes, dont des grands groupes comme la chaîne d’hôtel Marriott ou Down Chemical. Nos confrères des Echos indiquent qu’Atos va devenir la SSII exclusive de Xerox pendant les 5 prochaines années. Par ailleurs, Atos va intégrer dans ses équipes les 9 800 collaborateurs de Xerox ITO.

Dans le Top 5 mondial

L’autre objectif qui est une conséquence du rachat, c’est la course à la taille et Atos entre avec cette acquisition dans le Top 5 mondial des SSII. Atos prend la 5e place derrière IBM, Accenture, HP et Fujitsu. Elle devance son homologue français Capgemini.

Cette opération vient ponctuer une année de consolidation pour les SSII françaises. La fusion de Sopra avec Steria a lancé les hostilités avant qu’Atos ne réplique en s’emparant de Bull. Une course à la taille qui continue donc avec le rachat de Xerox ITO vers des marchés matures, mais toujours en croissance avec le développement du Cloud notamment. De bonnes nouvelles qui feront oublier l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence la semaine dernière dans les locaux de plusieurs SSII, dont Atos.

A lire aussi :

Atos-Bull : les raisons d’un mariage de raison
Successeur de Louvois : Accenture, Atos et Sopra ont montré leur prototype

Crédit Photo : Estima-Fotolia

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur