SSII: France Télécom a achevé son marché

Cloud

Le groupe ne s’intéressera pas à des groupes de services informatiques
généraux comme Capgemini ou Atos

Après trois acquisitions, la boulimie de France Télécom dans le secteur des SSII semble terminée. Le patron de l’opérateur historique, dans un entretien accordé aux Echos, explique que le groupe a achevé son programme d’acquisitions destiné à renforcer Orange Business Services, la branche Entreprise du groupe..

Rappelons que début décembre, France Télécom s’est emparé de 54% du capital de Silicomp. Cette SSII intervient principalement sur des missions de conseil et d’ingénierie sur des projets réseaux et sécurité, d’informatique embarquée ou d’applications industrielles auprès de clients du secteur industriel. Montant de l’opération 50 millions d’euros.

En juillet dernier, il s’emparait du Groupe Diwan (services d’intégration) pour 28,2 millions d’euros et en octobre de Neocles Corporate (5,5 millions) spécialisé dans les solutions d’accès sécurisés aux systèmes d’information.

Orange Business Services a pour objectif la double convergence IP et Services afin de proposer des offres intégrées tendant vers plus de simplicité.

Traduction, la filiale de l’opérateur historique entend passer du positionnement d’opérateur à celui d’intégrateur de solutions. D’où ces multiples acquisitions qui ajoutent la brique ‘Applications critiques’ aux briques ‘Réseaux’ et ‘Transformation IP’. “Avec cette stratégie, nous mettons l’utilisateur au centre de notre stratégie”, commente Barbara Dalibard, vice-présidente exécutive d’Orange Business Services.

Mais comme l’a rappelé Didier Lombard, le groupe exclut de s’intéresser à des groupes de services informatiques généraux comme Capgemini ou Atos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur