Pour gérer vos consentements :

Talan s’offre les services d’Arnaud Montebourg et Michel Combes

La société française de services informatiques Talan a annoncé, jeudi 26 mars, que l’ancien ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, et le directeur général et administrateur de l’équipementier Alcatel-Lucent, Michel Combes, ont rejoint son comité d’orientation stratégique nouvellement créé par les cinq dirigeants fondateurs du groupe.

Michel Combes et Arnaud Montebourg, qui poursuit sa reconversion dans le secteur privé après avoir confirmé son arrivée au conseil de surveillance de l’enseigne Habitat, vont « conseiller » les dirigeants du groupe présidé par Mehdi Houas. Ils devront aussi « apporter des idées nouvelles dans une période de structuration », mais  n’auront pas de mission opérationnelle, a indiqué le groupe dans un communiqué. Par ailleurs, le quotidien Les Échos précise que Arnaud Montebourg jouera un rôle d’administrateur et touchera, à ce titre, des jetons de présence.

Passer de 100 millions à 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires

Le comité d’orientation stratégique de Talan se réunira trois fois par an, avec un premier rendez-vous lundi 30 mars. Des recommandations seront émises pour favoriser le développement de Talan et en faire une référence mondiale dans l’accompagnement de la « transformation agile » des organisations. Le groupe s’est fixé pour objectif d’atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, d’ici 2022. Pour y parvenir, l’entreprise table à la fois sur la croissance organique et sur des acquisitions.

Créée en 2002, la SSII s’est spécialisée dans le conseil opérationnel et les services numériques. La société basée à Paris dispose de filiales à Londres, Luxembourg, New York, Hong Kong, Montréal et Tunis. Talan emploie environ 1000 collaborateurs et prévoit de recruter 500 personnes en 2015 et 800 en 2016. Le groupe a réalisé 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, vise les 200 millions en 2016. Et compte parmi ses clients de grands groupes français chers à l’État actionnaire : EDF, la SNCF, Orange ou encore la Société Générale via la CDC.

Lire aussi :
SSII en France : les gagnants et perdants de 2014
Management et services : Talan fait l’acquisition de Cereza Conseil

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

6 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

6 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

7 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

8 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

8 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

12 heures ago