ST-Ericsson : une plate-forme pour créer des smartphones Android à moins de 100 euros

Cloud

Un smartphone Android au prix de gros inférieur à 100 euros? Voilà ce que permettra de réaliser la plate-forme ST-Ericsson U6715.

Avec sa nouvelle plate-forme U6715, ST-Ericsson propose une offre tout-en-un qui permettra aux constructeurs de smartphones de produire des terminaux pour un coût inférieur à 100 euros.

L’U6715 est conçu spécifiquement pour les solutions mobiles Linux, et tout particulièrement pour Android. À ce prix, le petit robot ira chasser sur les terres de Symbian.

marccetto.jpg

« On assiste à une très forte augmentation de la demande de téléphones pouvant être personnalisés au moyen d’applications téléchargeables, mais lessmartphonesétaient jusqu’ici trop chers aux yeux de nombreux acheteurs potentiels », constate Marc Cetto, vice-président et responsable de la division 3G et multimédia de ST-Ericsson. « Notre plateforme U6715 a été conçue pour permettre auxsmartphonesde sortir de leur niche haut de gamme et devenir ainsi un véritable produit pour le marché de masse en 2010. »

Les premières déclinaisons commerciales de l’U6715 seront proposées aux constructeurs au cours de ce semestre. Elles permettront de construire des smartphones relativement puissants, mais qui devront toutefois faire l’impasse sur certaines fonctionnalités, comme l’accélération 3D ou la lecture de flux vidéo en haute définition.

Que comprend cette plate-forme ? Un processeur applicatif ARM926EJ-S cadencé à une fréquence maximale de 468 MHz, un modem multibande compatible 3G (HDSPA à 3,6 Mb/s ou 7,2 Mb/s), une solution graphique WQVGA (environ 384 x 240 points, avec support de l’accélération 2D) et un accélérateur multimédia : compression et décompression des images au format JPEG, lecture des vidéos H.263 et H.264, encodage au format vidéo H.263, lecture des fichiers audio MP3, AAC et WMA et enregistrement audio en MP3 et AAC. La compagnie mise sur cet accélérateur pour décharger le processeur central, qui proposera ainsi une puissance suffisante pour exécuter les applications Android.

stericssonu6715.jpg

Les constructeurs pourront ajouter un maximum de 512 Mo de mémoire vive et de la flash. Les interfaces sont nombreuses : port USB, lecteur de cartes mémoire, capteur d’images (résolution maximale de 3 mégapixels ou 5 mégapixels, suivant la technologie employée), sortie télévision… Cette plate-forme permettra également l’ajout de modules Wifi, Bluetooth et Assisted GPS, ou encore d’un accéléromètre et d’une boussole électronique. Tout le nécessaire pour créer des smarpthones aux nombreuses fonctionnalités.

ST-Ericsson a soigné la consommation de son U6715. La compagnie estime qu’avec une batterie de 1000 mAh, un terminal architecturé autour de cette plate-forme pourra rester en veille pendant 25 jours, assurer 7 heures de communication en 3G ou 40 heures de lecture de musique. Une autonomie appréciable. Espérons toutefois que les constructeurs ne verront pas là une occasion de réduire la taille de la batterie… et qu’ils ne gonfleront pas trop le prix de leurs produits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur