ST veut rendre les smartphones toujours plus intelligents

Composants
STmicro au MWC

Le groupe STmicro a profité de sa présence au MWC de Barcelone pour présenter une nouvelle stratégie, orientée sur les composants pour smartphones.

Des sens et de la technologie ? Trois mois après l’annonce de la cession prochaine de ses parts dans ST-Ericsson, le groupe franco-italien ST a profité de sa présence au Mobile World Congress de Barcelone pour rappeler son engagement dans le développement de nouveaux composants pour le marché du téléphone mobile.

 

Malgré les difficultés de Nokia, client historique de ST, le groupe a réussi à séduire d’autres grands noms du secteurs tels que Apple, Blackberry, Sony ou encore Samsung, dont les derniers smartphones embarquent ses capteurs, micro contrôleurs et autres nano-mecanismes : les MEMs.

 

Le succès d’un smartphone ne se limite plus à sa puissance de calcul. Il doit être enrichi de nouveaux composants tels que des capteurs photo, des capteurs de mouvement, de présence, des gyroscopes, des processeurs audio, des pico-projecteurs mais également des composants renforçant la sécurité, pour le transformer en outil de paiement, ou encore de composants optimisant sa recharge ou sa consommation électrique” explique le groupe.

 

Malgré la baisse de son chiffre d’affaires ces dernières années (6.3 milliards d’euros en 2012 contre 7.4 milliards en 2008), STmicro pense renouer avec la croissance. Selon une récente étude d’IHS, le segment des composants visés par STmicro devrait en effet croitre de 17% par an jusqu’en 2016.

 

Une stratégie de guichet unique en matière de composants qui s’accompagne du retour de ST sur le concurrentiel segment des processeurs ARM mais pas sur celui des modems, qui devraient rester chez ST-Ericsson. Pour s’imposer sur un marché désormais dominé par Qualcomm, nVidia ou Samsung, ST mise notamment sur la technologie FD-SOI qui permet à ses processeurs ARM gravés en 28 nm de réaliser de gains de 30% en performance tout en réduisant la déperdition de chaleur et bien entendu la consommation énergétique.

 

Des technologies qui devraient permettre aux constructeurs de smartphones de faire des produits de plus en plus “smart” et que le groupe entend également proposer aux fabricants de consoles, de boitiers TV ou de téléviseurs connectés.

 

Présentée ce mardi à Barcelone, la stratégie semble en tout cas séduire les marchés financiers puisque le cours de l’action STmicro terminait sur une solide hausse de 4.13% ce mercredi à la bourse de Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur