Pour gérer vos consentements :
Categories: Emploi

Comment les start-up contribuent à l’emploi en France

L’association France Digitale, en partenariat avec Actual Group, dresse un panorama de l’emploi créé par les start-up actives dans différents secteurs en France.

Au 1er juin 2023, les jeunes pousses ont contribué à la création de 1 100 000 emplois directs et indirects en dix ans, ce qui représente 1 emploi sur 25 en France, selon l’étude.

Quels sont les segments qui ont le plus recruté ?

  • le logiciel et les technologies de l’information
  • les services
  • l’industrie
  • la finance
  • la santé

Qu’en est-il sous l’angle des territoires ?

L’Île-de-France, qui abrite le plus grand nombre de start-up, l’Occitanie, la Nouvelle Aquitaine, les régions Auvergne Rhône-Alpes et PACA sont dans le top 5. Avec respectivement 350 000, 110 000, 100 000, 90 000 et 80 000 emplois créés à l’inititiative de jeunes pousses.

Passer de la start-up à la scale-up

Quels territoires ont le plus recruté sur la période étudiée ?

En France, les start-up qui lèvent des fonds auprès de sociétés de capital-risque créent 2,5 fois plus d’emplois que les entreprises autofinancées. Avec 50 emplois créés en moyenne pour les jeunes pousses qui ont levé des fonds, contre 20 pour celles qui s’autofinancent.

Avec 1 million d’euros levés 10 emplois sont créés en moyenne, d’après l’estimation proposée.

Selon une autre analyse (Numeum et Motherbase), après une baisse de régime en avril, le nombre de start-up créatrices d’emplois est reparti à la hausse en mai. Un tiers des 10 796 jeunes pousses du panel ont recruté. A l’échelle des seules scale-up (jeunes entreprises dont la croissance a progressé d’au moins 20% dans les 3 dernières années), ce taux a atteint 85%.

Est-ce à dire que l’écosystème absorbe l’impact des réductions d’effectifs initiées ces derniers mois dans de grands groupes IT et start-up ? Le ralentissement des financements de jeunes pousses constaté depuis le deuxième semestre 2022 serait-il également digéré ?

France Digitale estime que les start-up actives dans différents secteurs pourraient contribuer à la création de 50 000 emplois, dont 33 000 à Paris et dans sa région, d’ici l’été 2024.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

4 jours ago