Steve Ballmer et Christine Lagarde annoncent le centre français de R&D Microsoft

Régulations

Au cours d’une conférence de presse à deux pas des Champs Elysées, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, a annoncé la création Centre Technologique Européen. Christine Lagarde était présente pour exprimer sa satisfaction

“Dans une économie globale et animée par l’innovation, nous devons attirer les meilleurs talents et l’Europe en compte de nombreux. Ce centre sera plus spécialement consacré à la recherche sur Internet[Search]… Il complétera le travail d’innovation mené par les 2.000 chercheurs et ingénieurs européens travaillant pour Microsoft. Un effort soutenu par un investissement annuel de 600 millions de dollars par an”, a affirmé le dirigeant de Microsoft, qui a rappelé que si Microsoft demeure le leader mondial avec Windows Live et MSN, il reste challenger sur le Search. Il a également mis en avant le potentiel de l’Europe et de la France, en invitant les multiples talents a rejoindre les équipes de Microsoft.

Un centre de recherche tripartite dirigé depuis Londres

Microsoft a tranché pour… Paris (ou plus précisément Issy-les-Moulineaux), Londres et Munich. Et oui, le Centre Technologique Européen sera déployé dans les trois villes et dirigé par le Jordi Ribas, jusqu’alors directeur de la stratégie dans la division Microsoft Windows Digital Media. Et le nouveau directeur général gérera l’ensemble depuis… Londres. Ou comment plaire à tout le monde sans vraiment perdre les habitudes anglo-saxonnes.

La France est ravie, et le fait savoir

Christine Lagarde Ministre de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi, a succédé à Steve Ballmer pour le féliciter de ce choix. “Nous sommes heureux que la firme de Redmond ait choisi Issy-les-Moulineaux et le département des Hauts-de-Seine pour implanter ce centre. Vous avez donc considéré qu’il y avait des esprits bien faits, issus de nos universités. C’est une bonne nouvelle pour l’Union européenne, qui, avec la stratégie de Lisbonne, mise sur l’économie de la connaissance. Nous espérons d’ailleurs bien parvenir à l’objectif fixé de 3 % du PNB consacré à l’innovation et au développement de la recherche. La France encourage d’ailleurs ces initiatives grâce à son système de crédit d’impôt recherche très avantageux.”

Puis la ministre a souligné que, contrairement à diverses allusions de la presse étrangère entretenant une mauvaise image,“la France est le troisième pays d’accueil des investissements financiers en Europe. Ce qui prouve que ces investisseurs considèrent bien les gens travaillant plus de 35 heures, et que les services publics fonctionnent très bien ! “Enfin, Christine Lagarde a conclu son intervention en affirmant : “Même si nous aurions souhaité accueillir intégralité de votre investissement, je comprends que vous ayez souhaité repartir le risque et profiter de tous les talents en Europe.”

La recherche sur la recherche

Trois domaines de recherche seront au cœur des travaux du Centre Technologique Européen de Microsoft : fournir résultats de recherche les plus pertinents, simplifier l’expérience utilisateur et développer de nouveaux modèles économiques. Et Microsoft cite trois exemples :

  • effectuer des recherches plus pertinentes en articulant le mécanisme de recherche autour des spécificités linguistiques et en utilisant des développeurs européens qui auront la culture et la connaissance des marchés locaux ;
  • rendre l’expérience de recherche d’informations plus riche, plus personnelle et plus dynamique en introduisant des fonctionnalités qui vont bien au-delà de l’affichage de dix liens. Par exemple : images, vidéos, sons et services liés à la situation géographique de l’utilisateur ;
  • innover dans les modèles de publicité utilisés par les sites de recherche.

Bref, de belles perspective pour les futurs chercheurs qui se retrouveront dès mars 2009 dans les locaux flambant neuf de l’immeuble EOS, futur siège de Microsoft France (actuellement toujours aux Ulis).


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur