Steve Ballmer: ‘Les utilisateurs de Red Hat ont l?obligation de nous dédommager’

Régulations

Le patron de Microsoft est toujours aussi virulent contre les utilisateurs de l’open source… Non, pardon, de Red Hat !

Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, n’en démord pas… les utilisateurs de Linux et des logiciels open source violent 235 brevets du géant des logiciels ! Sont toujours concernés le noyau Linux, l’interface et les composants graphiques, les clients de messagerie et OpenOffice.org.

En revanche, la cible change. Fini les attaques virulentes contre l’ensemble du monde du libre. Car depuis les premières attaques d’il y a plus d’un an, l’accord signé avec Novell est passé par là, et il y a désormais du ‘bon libre’ et du ‘mauvais libre’ !

Steve Ballmer, lors d’une conférence de presse à Londres, vient donc de renouveler son attaque contre le monde du libre, qu’il accuse toujours de violation de ses brevets et de sa propriété intellectuelle, mais il limite désormais son attaque au seul Red Hat !

« Les utilisateurs de Red Hat, par respect de notre propriété intellectuelle, dans un certain sens, ont l’obligation de nous dédommager« , a déclaré le patron de Microsoft devant un parterre de partenaires qui lui est acquis.

« Nous avons dépensé beaucoup d’argent, le reste de l’industrie commerciale en a également dépensé beaucoup, en recherche et développement. Mais quand les gens viennent et disent ‘hey, ce logiciel viole notre propriété intellectuelle’, Microsoft sait qu’il passera en jugement ou qu’il signera un gros chèque. »

L’attitude de Microsoft dans cette affaire est pour le moins ambigüe… Les sources des programmes objets de litiges sont les mêmes dans la communauté du libre, qu’il s’agisse du noyau Red Hat ou du noyau Novell Suse. De même pour les environnements ou les applicatifs. Alors pourquoi Red Hat réagit il en violation des brevets de Microsoft et pas Novell ?

Et pourquoi Microsoft, si prompt à menacer, ne va-t-il pas plus loin dans ses démarches ? Quant on voit l’attitude de l’éditeur avec Novell, il apparaît que le procès mené par Steve Ballmer n’est pas tourné contre la communauté, mais contre ses membres indépendants, à savoir ceux qui n’ont pas prêté allégeance au géant de Redmond.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, Microsoft ne poursuit pas de son courroux ceux qui, par l’accord qu’ils ont passé avec lui, lui apportent une légitimité et une visibilité sur le monde de l’open source !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur