Steve Ballmer: ‘Microsoft doit changer’

Cloud

Le PDG de la firme annonce une réorganisation et une nouvelle approche du marché: plus ouverte…

Alors que Microsoft est sous le feu des critiques, notamment à cause des problèmes de sécurité liés à ses logiciels, son patron Steve Ballmer fait acte de contrition. Il se dit prêt aux changements dans un entretien accordé au quotidien

La Tribune. “Nous avons besoin d’évoluer, car nous ne pouvons plus diriger une entreprise de la taille de Microsoft comme nous le faisions il y a dix ans”, explique Ballmer. “J’ai sans doute trop attendu pour imprimer ces changements”, concède-t-il. Désormais, le groupe sera organisé autour de sept divisions responsables de leurs résultats avec l’apparition de directeurs financiers pour chaque branche. Ces changements sont la conséquence d’une modification de l’environnement de Microsoft et notamment de la concurrence. Microsoft ne veut plus être “seul face aux autres”, au contraire. “Nous sommes en compétition avec de nombreuses sociétés sur différents marchés. Mais en même temps, nous collaborons avec les mêmes. Même IBM, qui reste aujourd’hui notre concurrent numéro un est devenu un partenaire dans la recherche. Nous avons évolué et nous avons accepté l’idée de collaborer avec d’autres entreprises et notamment des concurrents”, explique-t-il. Retrouver un visage humain Même Linux, l’OS en ‘open-source’ véritable bête noire de la firme de Redmond est désormais pris en considération…“Depuis le début, Linux est sur la liste de nos concurrents. Comme nous, il rencontre du succès dans l’univers des serveurs. C’est vrai que Linux progresse plus vite que Microsoft sur ce segment”. Pour autant, Ballmer ne se prive pas d’envoyer une pique au Pinguoin: “Je remarque que la communauté Linux fait surtout des efforts pour copier Windows, ce que je ne considère pas comme un signe de leadership de leur part”. Cette nouvelle approche changera-t-elle les mentalités? Car nombreuses sont les critiques. Au niveau de la sécurité de ses produits, Ballmer promet d’“assumer les responsabilités qui incombent au leader”. Et au niveau de son image, Ballmer demande du temps: “Il faut faire l’effort de nous connaître. Nos produits sont bons. Nous avons évolué et nous avons accepté l’idée de collaborer avec la concurrence. Mais j’ai encore du travail à faire pour donner un visage plus humain à Microsoft. Pour que les gens nous laissent une chance de nous connaître et d’en tirer une expérience positive”. Amen!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur