Steve Jobs, entrepreneur de l'année

Régulations

Dans le classement des 25 hommes d’affaires les plus influents de la planète établi par le magazine Fortune, le patron d’Apple arrive en tête

Steve Jobs. Apple. Un nom, une entreprise. Si Fortune a, dans son dernier classement, placé le p-dg d’Apple au premier rang, c’est avant tout parce que ce dernier a su bouleverser chaque univers auquel il s’est intéressé.

Dans les années 80 d’abord, quand la jeune compagnie qu’il a crée avec Steve Wozniack, Apple, lance son Macintosh, l’univers des PC est traversé par une onde de choc. L’interface utilisateur créée par Jobs est sans précédent. Le lancement de l’impression laser tout aussi révolutionnaire par le même homme finit de mettre tout le monde d’accord.

Si jusqu’en 1997, Steve Jobs effectue sa traversée du désert, son retour aux commandes d’Apple sonne la fin du sommeil de la belle endormie qu’est la société californienne. Les succès obtenus par ses soins ne sont que littérature: iMac, Mac OS X et le non moins célèbre iPod.

L’iPod, le baladeur numérique révolutionnaire, s’impose très vite comme un produit incontournable (120 millions d’exemplaires vendus depuis son lancement en 2001 !). Steve Jobs, redoutable homme d’affaires, lui adjoint une plate-forme dédiée: iTunes. La signature d’accords avec des géants d’Hollywood permettra d’agrémenter plus tard iTunes de nombreux films.

Le dernier succès en date reste l’iPhone. Largement commenté, le terminal a définitivement marqué les esprits.

Alors Steve Jobs, entrepreneur de l’année, oui, assurément. Au fait, pour l’anecdote, le trio de dirigeants de Google occupe la quatrième position. Bill Gates, créateur de Microsoft est au 7ème rang.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur