Steve Mollenkopf endosse le rôle de PDG de Qualcomm

ComposantsMobilité

Steve Mollenkopf a officiellement pris les rênes de Qualcomm et en a profité pour donner sa vision du futur pour le groupe.

En décembre 2013, on apprenait que Steve Mollenkopf succèderait à Paul Jacobs au poste de PDG. C’est chose officiellement faite depuis mardi dernier.

Steve Mollenkopf passe de COO à CEO de Qualcomm

Pressenti avant cette annonce pour devenir PDG de Microsoft, Steve Mollenkopf, jusqu’alors COO (Chief Operating Officer) de Qualcomm, endosse le rôle que son prédécesseur occupait depuis 2005. Paul Jacobs devient, lui, président du conseil d’administration et chapeautera l’aspect projets à long terme et les nouvelles technologies. La passation de pouvoir s’est faite à l’occasion d’une rencontre annuelle prévue avec les actionnaires.

En poste au sein de Qualcomm depuis 1994, Steve Mollenkopf est notamment à l’origine du rachat stratégique du fabricant de puces Wifi Atheros en 2011 pour 3,1 milliards de dollars (le plus grosse acquisition de Qualcomm à ce jour).

Qualcomm a une vision claire des zones de croissance

Steve Mollenkopf identifie plusieurs domaines de croissance pour la société. Il cite bien entendu la hausse des ventes des smartphones dans le monde entier. La connectivité sans fil pour les voitures et d’autres appareils que des smartphones est également ciblée par Qualcomm, tout comme l’utilisation croissante de capteurs pour faire du smartphone un sixième sens numérique.

Si les derniers rapports tendent à montrer que la croissance des ventes de smartphones se comprime dans les pays développés, la donne est toute autre dans les pays émergents. Véritables leviers de croissance pour les ventes, ces zones compteront pour beaucoup dans les 7 milliards de smartphones qui devraient être vendus entre 2013 et 2017 (prédictions Gartner). La Chine (mais aussi l’Inde) sera au premier rang ; le pays effectue actuellement une transition vers les réseaux cellulaires 4G LTE (China Mobile est en première ligne). «De nombreuses personnes évoquent que tout le monde a un smartphone, a déclaré Steve Mollenkopf. Mais nous pensons qu’il y a encore beaucoup de personnes à équiper de smartphones dans le monde entier. »

La connectivité 4G LTE maitrisée par Qualcomm lui donne un avantage certain et l’essor du cloud agit comme un accélérateur de croissance pour les smartphones : « L’impact du cloud signifie que Qualcomm devient encore plus pertinent. » C’est également la connectivité sans fil que Qualcomm compte bien déployer largement dans d’autres marchés tels que l’automobile et la maison.

Enfin, devant les actionnaires, Steve Mollenkopf met également en avant la multiplication des capteurs dans les appareils mobiles qui leur permettent de détecter d’autres appareils connectés à proximité. Ceci donne aux utilisateurs une image numérique de leur environnement, une tendance qui devrait être à la source de nouveaux services et, donc, revenus.


Lire également
LTE-Advanced : Qualcomm aux avant-postes avec le modem Gobi 9×35
MWC 2014 : Qualcomm armé pour le 64 bits avec les Snapdragon 610 et 615
Résultats : Qualcomm en forme, mais lucide


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur