STMicroelectronics descend dans le rouge

Cloud

STMicroelectronics publie une perte nette au premier trimestre au lieu d’un bénéfice un an plus tôt

Après Infineon, c’est au tour de STM de déprimer les marchés. Le deuxième fabricant européen de semiconducteurs et numéro six mondial a accusé une perte nette de 31 millions de dollars, soit trois cents par action, au premier trimestre clos le 2 avril, contre un bénéfice de 77 millions de dollars (8 cents après dilution) un an plus tôt.

Le premier trimestre 2005 inclut une charge de 78 millions de dollars pour dépréciation d’actifs, restructuration et coûts de fermetures d’usines, partiellement compensée par un crédit d’impôt de 20 millions. Au premier trimestre 2004, le groupe avait passé pour 33 millions de dollars de charges. Le chiffre d’affaires net a légèrement augmenté à 2,08 milliards de dollars contre 2,03 milliards, dans le bas de la fourchette des prévisions d’analystes. Les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d’affaires de 2,14 milliards, avec une fourchette de 2,07 à 2,45 milliards, selon Reuters Estimates. Le p-dg du groupe Carlo Bozotti souligne dans un communiqué que “STMicro a pris de nouvelles mesures pour rationaliser sa structure de coûts et renforcer son portefeuille de produits.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur