STMicroelectronics investirait avec IBM 1,2 milliard à Crolles (38)

Régulations

Quelques jours après une entrée de l’Etat dans le capital du géant franco-italien, par l’entremise du CEA, il est question d’impliquer IBM et Freescale

Le groupe de semi-conducteurs franco-italien STMicroelectronics s’apprêterait à investir 1,2 milliard d’euros sur son site de Crolles, près de Grenoble, dans le cadre de son programme de développement 2008-2012. L’information doit être confirmée. Elle a été publiée ce samedi 1er mars, sur le site du quotidien Les Echos.

Il y a quelques jours, le géant européen du microprocesseur avait officialisé l’entrée de l’Etat français, par l’entremise du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), suite au rachat des 2,85% du capital détenus par l’italien Finmeccanica.

Cet énorme investissement se ferait avec une contribution d’IBM, suite à un accord signé le 27 juillet 2007 dernier et visant à développer les technologies de fabrication des semi-conducteurs de génération dite des 45 nanomètres.

Ce projet décenal impliquerait également Freescale (ex filiale semi-conducteurs de l’amércain Motorola). On se souvient qu’il y a un an, Freescale s’était retiré du pôle de recherches de Crolles qui avait également abrité Philips.

Les collectivités locales y apporteront également leur soutien.

“Comme précédemment, notre soutien est conditionné à la création d’emplois, à la prise en compte du développement des PME du bassin et au partenariat avec les grands laboratoires grenoblois “, a déclaré Geneviève Fioraso, députée PS de l’Isère et adjointe au maire de Grenoble en charge de l’innovation. Or toutes les conditions seraient remplies, constate le quotidien économique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur