STMicroelectronics change de stratégie et sort de ST-Ericsson

Régulations

STMicroelectronics a dévoilé lundi son plan stratégique centré sur les produits de puissance et les solutions de traitement embarqué. Parallèlement, le fabricant franco-italien de semiconducteurs a annoncé se désengager de ST-Ericsson après une période de transition.

Après avoir nié l’existence d’un différend entre la direction de la société et son conseil de surveillance, le fabricant franco-italien de semiconducteurs STMicroelectronics a dévoilé lundi 10 décembre son plan stratégique, comme convenu, et annoncé se désengager de ST-Ericsson.

STMicroelectronics se recentre sur la puissance et l’embarqué

En difficulté, STMicroelectronics a affiché une perte nette de 478 millions de dollars et vu son chiffre d’affaires reculer de 11,3 % au troisième trimestre 2012. Pour retrouver le chemin de la croissance, la société s’est dotée d’un nouveau directeur de la stratégie, Georges Penalver, et vient d’annoncer se recentrer sur les deux segments suivants :

  • Les solutions de détection et de puissance (Sense & Power), d’une part ;
  • les solutions de traitement embarqué (Embedded Processing Solutions) avec un focus sur le cœur des systèmes électroniques plutôt que sur l’accès sans fil haut débit, d’autre part.

STMicro table sur la rentabilité de ces deux segments, tout particulièrement l’embarqué « grâce à une focalisation accrue sur la technologie et les produits, à l’extension de la clientèle et aux synergies de fabrication entre les microcontrôleurs et les produits numériques », a souligné par voix de communiqué Carlo Bozotti, PDG de STMicroelectronics.

Ainsi, ST va concentrer ses efforts sur cinq types de produits considérés comme des « moteurs de croissance », à savoir : les microsystèmes électromécaniques (MEMS) et capteurs, l’électronique de puissance intelligente, les produits pour l’automobile, les microcontrôleurs et les processeurs d’application, dont les applications numériques grand public.

Adieu ST-Ericsson…

Parallèlement à la présentation de sa nouvelle stratégie, STMicroelectronics a annoncé négocier « actuellement ses options de sortie » de ST-Ericsson, coentreprise en difficulté détenue avec l’équipementier suédois Ericsson sur le marché des composants pour téléphones mobiles.

Le désengagement devrait être effectif après « une période de transition » qui s’achèvera au cours du troisième trimestre 2013. Par la suite, STMicroelectronics continuera « à apporter son soutien à ST-Ericsson en tant que partenaire (…) et fournisseur de blocs de propriété intellectuelle pour processeurs d’application ».

ST-Ericsson, de son côté, a confirmé son orientation stratégique annoncée en avril, ainsi que la continuité de sa relation industrielle et technologique avec STMicroelectronics et Ericsson.

Pour STMicroelectronics, ces initiatives, dans leur ensemble, doivent lui permettre de se relancer. « Le nouveau ST sera davantage focalisé, plus agile et mieux positionné pour apporter de la valeur ajoutée à ses clients et à ses actionnaires, avec pour objectif d’atteindre rapidement une marge d’exploitation de 10 % », a conclu Carlo Bozotti.

Pour atteindre cet objectif, STMicroelectronics compte réduire ses dépenses d’exploitation nettes à une moyenne trimestrielle comprise entre 600 et 650 millions de dollars d’ici le début de l’année 2014.


Voir aussi

Dossier Silicon.fr – STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs

crédit photo © STMicroelectronics


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur