STMicroelectronics réduit sa perte au premier trimestre 2013

Régulations

Le groupe de semiconducteurs STMicroelectronics a réalisé un chiffre d’affaires stable de 2 milliards de dollars au premier trimestre 2013 et publié une perte sensiblement réduite.

Les coûts engendrés par le démantèlement de ST-Ericsson ont pesé sur les résultats trimestriels du groupe STMicroelectronics. Celui-ci a publié lundi 22 avril un chiffres d’affaires stable et une perte légèrement réduite.

Au premier trimestre de son exercice 2013, le groupe franco-italien de semiconducteurs affiche une perte de 171 millions de dollars, ou 19 cents par action, contre 176 millions de dollars, ou 20 cents par action, à la même période l’an dernier. Au quatrième trimestre 2012, la perte était bien plus marquée (428 millions de dollars).

Un chiffre d’affaires conforme au plan stratégique

STMicroelectronics a réalisé un chiffre d’affaires net (CA de ST-Ericsson inclus) de 2,009 milliards de dollars, à comparer aux 2,017 milliards de dollars générés au premier trimestre 2012. Quant à la marge brute, elle s’établit à 31,3 %, contre 29,6 % un an plus tôt.

Conformément à la nouvelle répartition stratégique des activités du groupe, le CA net du segment SPA, composé des produits de détection et puissance (Sense & Power) et ceux pour applications automobiles (Automotive Products), a progressé de 1,8 % sur un an à 1,127 milliard de dollars, mais a perdu 4,8 % par rapport au trimestre précédent.

Quant au CA net du segment EPS (Embedded Processing Solutions), qui inclut les solutions embarquées et wireless, il a atteint 867 millions de dollars sur le premier trimestre 2013, soit une baisse de 3,8 % sur un an et de 10 % sur un trimestre.

Ces résultats prennent en compte les coûts de restructuration et la perte opérationnelle de ST-Ericsson sur le trimestre.

Le démantélement de ST-Ericsson coûte cher

Rappelons-le, STMicroelectronics et l’équipementier suédois Ericsson ont annoncé en mars démanteler leur coentreprise ST-Ericsson spécialisée dans les composants pour mobiles. Cette décision entraînerait la suppression de 1600 emplois à travers le monde.

Dans ce contexte, ST-Ericsson a réalisé au premier trimestre un CA de 256 millions de dollars, en baisse de 28 % par raport au trimestre précédent.

La perte d’exploitation de la coentreprise, qui exclut l’amortissement d’éléments incorporels, a atteint 158 millions de dollars, contre 133 millions au quatrième trimestre 2012 et 297 millions au premier trimestre 2012.

STMicroelectronics reste prudent

« Au deuxième trimestre 2013, nous attendons dans tous nos segments d’activité, sauf dans celui de la ligne des produits Wireless, une croissance du chiffre d’affaires tirée par les produits pour l’imagerie, les microcontrôleurs, les MEMS et les produits analogiques », a déclaré par voie de communiqué Carlo Bozotti, PDG de STMicroelectronics.

Il estime, enfin, que les coûts d’exploitation vont davantage diminuer « à mesure que le processus de sortie de la coentreprise ST-Ericsson se concrétisera ».

Ainsi, STMicroelectronics table sur une croissance de son chiffre d’affaires du second trimestre 2013 d’environ 3 % par rapport au premier trimestre, et sur une marge brute d’environ 32,7 %.


Voir aussi

Dossier Silicon.fr – STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur