STMicroelectronics veut rendre les téléviseurs « encore plus intelligents »

Composants

STMicroelectronics annonce une nouvelle famille de puces pour téléviseurs dont la puissance va “révolutionner la façon dont nous utilisons la télévision”.

STMicroelectronics vient dé dévoiler sa nouvelle plate-forme Newman dont la première puce est la Newman Ultra répondant également au nom FLI7680. Le constructeur franco-italien a pensé son architecture pour qu’elle réponde parfaitement aux télévisions et set-top boxes de demain. « Le concept de la télévision intelligente évolue rapidement et exige des circuits intégrés qui affichent un niveau sans cesse croissant de performances, d’intégration, de souplesse et de sécurité », a déclaré Luigi Mantellassi, directeur général de la division WAVE de STMicroelectronics.

Plusieurs applications vidéo sur un même écran

Il s’agit d’adresser l’offre de contenus haut de gamme que devront gérer les smart-tv et autres set-top boxes. STM évoque la Google TV dont les premiers modèles intègreront toutefois la plate-forme Foresight de Marvell. Newman a pour vocation de fournir une plate-forme capable d’offrir le multi-tâche au téléviseur. Car celui-ci devra pouvoir afficher plusieurs applications et sources vidéo sur un même écran.

Fort de son expérience dans le domaine des circuits intégrés pour télévisions et décodeurs numériques, STMicroelectronics parle d’une puissance de calcul sans précédent. On reste toutefois sur une impression mitigée lorsqu’on découvre le hardware de la plate-forme. Le FLI7680 embarque un processeur double coeur à architecture ARM Cortex-A9 cadencé à 1,2 GHz. Il s’agit là du type de CPU que l’on trouve dans les SoCs (puce tout-en-un) à destination des smartphones et des tablettes sorties en 2011. Côté processeur graphique, c’est un Mali-400 d’ARM qui est présent. La plate-forme supporte le HDM 1.4a, trois ports USB, l’eSATA, le PCIe.

Une flopée de puces puissantes pour TV

Ainsi, afin d’assurer le support d’Android 4.0 sur la télévision K91 de Lenovo, c’est le quadruple coeur Snapdragon MPQ8064 (famille S4) de Qualcomm qui a été choisi. Par ailleurs, Marvell propose déjà ses puces Armada 1500 intégrant notamment un processeur double coeur, capable de décoder deux flux 1080p ou de la 4K, et qui seront embarquées dans les toutes premières Google TV. Samsung y va aussi de ses SoCs Exynos (avec processeur double coeur) dans ses smart-tvs ES8000 Series qui arriveront en février 2012. La puce de STM n’entrera en production qu’au quatrième trimestre 2012.

Mais STM entend peut-être faire la différence au niveau algorithmique. La puce Newman Ultra supporte ainsi la technologie Faroudja (marque déposée) qui regroupe un ensemble d’algorithmes. Ceux-ci assurent une meilleure image grâce à une calibration savante (niveaux de blanc et de noir) mais aussi grâce à la réduction du bruit. Elle est de surcroît capable de décoder des flux vidéos 4kx2k.

Un kit de développent (SDK) permet de prendre en charge des interfaces de programmation (API) open source. Et STM précise que des échantillons seront fournis aux clients dès le premier trimestre 2012. Les premiers modèles de télévisions « encore plus intelligentes » devraient arriver avant la fin de l’année.

crédit photo : STMicroelectronics


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur