Stockage : Amazon S3 se fait une belle frayeur

Réseaux

Le service de stockage d’Amazon : S3, nom de code pour « Amazon Simple Storage Service » connaît son premier « gros bug »…

Après le service Blackberry qui est tombé en rade le 11 février 2008 (lire notre article ), c’est au tour de S3 de flancher.

Considéré comme l’un des précurseurs du « cloud computing », avec S3 (le service de stockage en mode hébergé) et EC2 (le service de calcul « on demand »), le mastodonte du 3W, Amazon, vient de subir une importante panne…

À la rédaction de cette information, le service est de nouveau opérationnel, mais il a tout de même été fermé pendant plusieurs heures, durant l’après-midi du vendredi 15 février. On ne connaît pas encore les raisons précises de ce plantage.

De nombreuses start-ups (dont le service de messagerie Twitter) utilisant S3 ont été affectées. Le célèbre quotidien « New York Times »signale également avoir été victime de cette panne.

En effet, le journal stocke chez Amazon une partie de ses archives historiques, accessibles en ligne.

TechRepublic, estime que 330.000

développeurs utilisent les fameux « Amazon Web Services ». Notons, que ces derniers se sont déchaînés sur les forums dédiés à ce sujet. La crise de confiance couve-t-elle ?

Interrogé par le New York Times, Amazon explique : « l’un de nos services, Simple Storage Service ou S3, est resté inaccessible pendant deux heures. »Selon nos informations, il s’agit de la plus importante interruption de ce service depuis son lancement, en 2005.

« Mais, ces arrêts sont inacceptables » poursuit le porte-parole, sur le ton du mea-culpa,« et nous ne serons pas satisfaits tant que tout ne sera pas parfait. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur