Sony gonfle le stockage sur bande magnétique à 185 To

ComposantsStockage
HP StoreEver LTO-6 Ultrium 6250 & 6650

Sony a présenté un stockage sur bande atteignant la capacité de 185 To. Ce résultat est obtenu par un travail conjoint avec IBM pour renforcer sensiblement la densité de données.

Actif dans le domaine du stockage sur cartouche de disques optiques avec le DASS (Disc Archive Storage System), Sony l’est également dans le domaine du stockage sur bandes magnétiques.

Un grain de folie

En partenariat avec IBM, Sony a ainsi développé une technologie pour augmenter substantiellement la densité de stockage sur bande. Celle-ci est encore largement utilisée dans les entreprises et certains datacenters qui manipulent des quantités importantes de données (pour l’archivage en particulier).

C’est l’utilisation d’un autre procédé de fabrication qui est au coeur de cette technologie. Elle repose sur une particule magnétique (nano-grain) qui mesure 7,7 nm (nanomètres). Ironiquement, celle-ci est donc du même ordre de grandeur (plus petit) que la longueur des grilles des transistors (28 nm, 22 nm ou encore 14 nm pour les process CMOS les plus avancés). Ceux-ci sont mis en œuvre dans les points mémoire des supports de stockage flash à portes NAND.

Une capacité de 185 To

La densité de données stockées atteint ici les 148 Go par pouce au carré (148 Go/pouce2). Ceci permet de porter la capacité des cartouches à 185 To. A titre de comparaison, les cartouches LTO-6 (format introduit en 2012) peuvent contenir jusqu’à 2,5 To de données en natif (c’est-à-dire non compressées). Le rapport de densité de stockage est donc proche de 74.

Sony annoncera conjointement ces résultats avec IBM Corporation lors de conférence INTERMAG Europe 2014 qui se tiendra à Dresde en Allemagne à partir du 4 mai 2014. Big Blue a participé aux mesures et à l’évaluation de la densité d’enregistrement offerte par cette technologie.

Les nanoparticules ont donc également un champ d’application dans des domaines inattendus. Ici, elles ont permis de créer une couche magnétique de nano-grains avec de très fines particules magnétiques et une orientation cristalline uniforme.

Sony a bien l’intention de commercialiser ce type de bande ainsi que son processus de fabrication (sous forme de licence) même si, pour l’heure, il s’agit d’une prouesse technologique expérimentale. Aucun calendrier n’a toutefois été donné par Sony.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur