Stockage: Brocade s’achète McData, son rival, pour 700 M$

Cloud

L’opération a été bouclée avec une valorisation de 713 millions de dollars par échange d’actions. La synergie entre les deux sociétés est intéressante, même si certains considèrent que McData a perdu beaucoup de terrain

Nouvelle concentration dans le secteur du stockage. Après le rachat de Veritas par Symantec et l’acquisition de RSA Security par EMC pour 2 milliards de dollars, on apprend que Brocade s’offre McData – mais pour un montant raisonnable.

Brocade Communications Systems réalisera le rachat via une opération d’échange de titres. L’accord prévoit que les actionnaires de McData recevront 0,75 action de Brocade pour chacune de leurs actions McData. Sur la base du cours de clôture de Brocade de ce lundi 7 août, la transaction valorise McData à près de 4,61 dollars par action, soit 713 millions de dollars.

Brocade estime que cette acquisition aura un effet positif sur son bénéfice par action à compter du quatrième trimestre après l’opération. Les “synergies” annuelles (économies de coûts) sont estimées à environ 100 millions de dollars.

Le fabricant américain d’infrastructures pour réseaux de stockage a publié ce mardi 8 août les résultats préliminaires du troisième trimestre de son exercice fiscal 2006, clos le 29 juillet.

Brocade prévoit que son chiffre d’affaires s’établisse entre 188 et 189 millions de dollars sur ce trimestre, tandis que le bénéfice net par action dilué est attendu entre 0,08 et 0,09 dollar. Ces estimations sont supérieures aux prévisions fournies par le groupe le 18 mai dernier.

Le chiffre d’affaires 2005 avait légèrement reculé à 574 millions de dollars (contre 596 M$ en 2004).

Rappelons enfin que Gregory Reyes et Stephanie Jensen, respectivement ancien p-dg de Brocade et DRH, sont accusés d’avoir antidaté des stocks-options afin d’assurer des profits garantis à des cadres supérieurs lors de leur embauche. Ils risquent cinq ans de prison.

Pour sa part, McData, très attaqué par Cisco, a vu ses chiffres s’éroder, notamment sa marge, à partir de 2005 qui devait être une “année magnifique”. Son chiffre d’affaires est de l’ordre de 600 millions de dollars, contre 400 millions à fin 2004, soit une belle progression en 24 mois.

Quelles relations futures avec EMC?

McData entretient des relations très suivies avec EMC, qui a représenté jusqu’à 50 voire 60% de son chiffre d’affaires. Le deuxième gros client, en OEM, est IBM (jusqu’à 15% de ses ventes).

Preuve de la synergie volarisant ce rapprochement, ces relations de partenariat croisé très suivies ne devraient pas être chamboulées. Car Brocade entretient également des relations suivies avec IBM (qui revend Brocade) et EMC (des co-développements sur la virtualisation). Avec HP, le relationnel est plus fluctuant car chacun s’accroche à des standards.

Il reste Cisco, le grand challenger d’EMC: il est, en filigrane, la cible de cette consolidation de concurrents. Mais s’en inquiète-t-il? Pas sûr.

Deux autres concurrents peuvent s’inquiéter, en revanche: Emulex et QLogic…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur