Stockage : Dell et EMC se supportent. Mais…

Réseaux

Leurs stratégies sont bien différentes

Londres – Dell s’est lancée sérieusement il y a seulement un peu plus de cinq ans sur le sujet, avec l’idée de profiter de sa réussite dans les serveurs pour leur adjoindre un stockage en réseau.

Aujourd’hui son offre se compose de trois lignes de produits de stockage externe:

– en bas les PowerVault, qui lui sont propres,

– pratiquement toute la gamme d’EMC (Symmetrix, CLARiiON, Centera, etc) dont elle est le premier client au monde, pour le milieu et le haut de gamme,

– enfin, depuis peu, le stockage sous iSCSI pour les entreprises de taille moyenne à la suite de son acquisition d’EqualLogic entérinée en janvier dernier.

Michael Dell, le patron du constructeur d’ordinateurs, a été conquis par l’arrivée d’iSCSI car il correspond, pour le stockage, à un standard bien établi, un de ceux sur lesquels il a toujours aimé appuyer sa société (Windows, Intel, etc). iSCSI permet de construire un SAN, non pas avec le protocole Fibre Channel (FC) qui a fait largement ses preuves mais dont l’appréhension est ardue et le prix encore élevé, mais tout simplement sur le classique Internet. Standardisation, simplicité et moindre coût que FC, iSCSI avait tout pour lui plaire.

Si cette technologie a mis beaucoup plus de temps que prévu à s’imposer, c’est que les géants du stockage comme EMC, HDS, IBM, NetApp et même HP ont fait le minimum pour le mettre en avant afin de protéger leur base installée composée essentiellement de NAS et de FC SAN.

Donc Dell, après s’être fait la main sur un petit système iSCSI PowerVault maison, a décidé de concentrer l’essentiel de sa stratégie sur iSCSI, et en y mettant le prix: 1,4 milliard de dollars pour EqualLogic, le plus gros rachat de son histoire, pour une société qui ne compte guère que 4.000 clients et n’avait réalisé que 91 millions de dollars de chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de 2007. La start-up américaine, qui avait levé un total de 52 millions de dollars puis lança une IPO de 125 millions de dollars en août 2007, est largement reconnue par les professionnels du stockage comme celle qui a l’une des plus belles si ce n’est la plus belle technologie iSCSI.

Elle basée sur des RAID d’origine Xyratex contenant des disques SAS ou SATA avec une méthode d’installation rapide, nombre de fonctionnalités (stockage virtualisé, “thin provisioning” pour un usage optimisé des disques, snapshot, réplication à distance, facilité d’accroissement de la capacité, etc) et en plus bien adapté aux environnements de virtualisation VMWare. “40% de nos clients ont déjà virtualisé leurs serveurs, et 45% le feront dans le douze mois à venir”, fait remarquer John Joseph, vice-président de Dell EqualLogic. Enfin, ce qui est fort rare, la plupart des logiciels sont inclus dans le prix, donc sans licences supplémentaires à payer.

praveenasthana1.jpg

La gamme Dell PowerVault n’inquiétait guère EMC. Mais, même si elle n‘en dit mot pour ne pas froisser son meilleur client, il n’en va pas de même avec EqualLogic. Chacun de ses nouveaux acheteurs, c’est un client de moins pour EMC. “Oui, répond Praveen Asthana, directeur du stockage d’entreprise chez Dell, mais ce sont pour la plupart des nouveaux utilisateurs”. Mais néanmoins perdus pour EMC qui se veut le numéro du stockage mondial, en partant du plus petit disque externe Iomega pour particulier jusqu’aux plus grosses configurations pour mainframes.

D’autres petits signes montrent un certain tiraillement entre les deux partenaires.

Un temps Dell fabriqua des CLARiiON de bas de gamme. C’est terminé. “C’était avant le rachat d’EqualLogic”, tient à préciser Asthana.

Lors de la conférence de presse européenne de Dell sur le stockage le 12 juillet dernier à Londres dans une suite du stade de Chelsea, les produits EMC furent certes présentés, mais pas plus que les ramasseur de balles avant un match de football. Alors que la gamme EqualLogic, c’était Drogba.

Un représentant d’EMC était présent. Il n’eut pas droit au micro.

Et lorsque nous lui avons demandé sa réaction aux propos de Robin Kuepers, patron européen du stockage Dell, qui se vantait que sa société était passée numéro un du stockage en Grande-Bretagne, il a tenu à nous préciser que cela ne concernait pas le stockage sur mainframes et uniquement les environnements open.

A la fin de la présentation du système EMC CLARiiON par un utilisateur, Zafar Chaudry, en charge de l’informatique au Liverpool Women’s NHS Foundation Trust, à la question de savoir pourquoi il avait acheté sa configuration chez Dell plutôt qu’EMC, répondit: “A cause du prix”. Il y eut comme un froid dans la salle. Et cela signifie en plus qu’EMC n’est pas capable de vendre moins cher que son revendeur une machine qu’elle fabrique…

Pour le moment, Dell a besoin d’EMC pour avoir une gamme suffisamment étoffée, mais c’est tout. Il suffit d’entendre Asthana parler de la complexité et du coût excessif des SAN FC pour se rendre compte de la différence de stratégie entre les deux entreprises.

“Quand Dell sera-t-elle indépendante d’EMC?”. Après réflexion, sa réponse, diplomatique: “Je ne vois pas quand. Nous serons toujours partenaires. Bien sûr, lorsque nous avons acheté EqualLogic, ils ont été concernés mais nous leur avons dit que nous avons beaucoup de clients qui n’achètent de produits ni chez Dell ni chez EMC. Concentrons-nous sur ceux-là”.

Il est clair que dorénavant, pour Dell, le stockage en réseau passe par iSCSI, en pleine ascension et dont elle est même devenue le leader mondial grâce à son rachat d’EqualLogic. Pour le premier trimestre 2008, IDC estime que ce marché a vu ses ventes croître de 67,6% par rapport aux trois mois précédents et que Dell en est le numéro un avec 27,7% des parts, dépassant pour la première fois NetApp à 20,5%.

Le passage progressif d’Ethernet de 1Gb/s à 10Gb/s ne peut que booster iSCSI, alors que le FC à 8Gb/s ne fait qu’arriver.

Asthana a insisté pour annoncer que Dell supportait fermement le nouveau standard FCoE (FC over Ethernet) initié par Cisco, car il permettra de faire passer sur le même réseau les trames FC et Ethernet…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur