Stockage des données: les tendances

Réseaux

EMC ne manque pas de scruter les tendances du marché du stockage de données: selon une étude d’ESG, la préoccupation première des entreprises reste la gestion des gros volumes

En quelques années, le stockage des données est devenu une démarche indispensable et stratégique pour de nombreuses entreprises. Un phénomène qui n’est pas prêt de s’inverser, car à l’augmentation exponentielle des volumes d’informations émis, reçus et traités par l’entreprise, viennent se greffer de nouvelles règles de gouvernance (

compliance) qui s’imposent. Remplacer la bande par le disque Le premier effet de cette évolution porte sur le remplacement des librairies sur bandes par du stockage sur disques. Les solutions massivement basées sur des disques ne viennent pas seulement accompagner le stockage secondaire, mais vont progressivement remplacer les systèmes sur bandes. Ainsi, au sein des grandes entreprises, et selon Enterprise Strategy Group (ESG), 18% d’entre elles ont déjà définitivement remplacé la bande par le disque, 58% envisagent de migrer, dont 80% dans les deux ans. Si le stockage sur disques porte en moyenne sur des capacités de 50 à 99 tera octets, 26% des entreprises ont migré sur des systèmes supérieurs à 100 To. Intelligence et virtualisation La seconde tendance pousse vers le déploiement de systèmes de stockage ‘intelligents’, et en particulier sur la virtualisation. Une démarche guidée par la recherche d’économies. Selon ESG, les économies ainsi réalisées par les entreprises sont en effet substantielles : 23,8% sur le hardware, 16,2% sur le software et 19,3% sur l’administration. Des chiffres qui militent pour l’ILM, l’Information Lifecycle Management. Les priorités liées à ces démarches portent sur la gestion de volumes (42%), la sauvegarde (41%), le provisioning (27%), le mirroring (27%), la sauvegarde en continu (27%), et la virtualisation (25%). Sécuriser les systèmes Enfin, la sécurité reste l’une des préoccupations essentielles des entreprises, et le stockage de données n’y échappe pas. Ainsi, 63% des entreprises souhaitent faire évoluer leurs procédures et règles d’usage de leurs infrastructures de stockage. Et 49% souhaitent améliorer la sécurisation de leurs systèmes en place. En revanche, et ceci vient en partie limiter la portée des précédentes attentes, seulement 17% des entreprises ont indiqué qu’elles envisageaient d’acquérir des produits spécifiques pour sécuriser leurs équipements ! Une remarque, sur le cryptage des données : 15% seulement des entreprises ont confirmé auprès de ESG qu’elles cryptent toujours ou fréquemment leurs données, et 9% qu’elles le faisaient de temps en temps. Ce qui laisse 72% des entreprises qui ne cryptent pas, dont 12% qui d’ailleurs ignorent même si cette pratique est présente dans leur entreprise!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur