Stockage en réseau : NAS ou SAN ?

Réseaux

Aujourd’hui, il est certain que le stockage en réseau a trouvé sa place entre les serveurs d’applications et les Pc des utilisateurs. Mais le choix entre les anagrammes NAS ou SAN peut rester obscur pour nombre de décideurs financiers ou informatiques

Réseau ou système attaché au serveur? Ce dilemme bien actuel entraîne des orientations stratégiques qui peuvent être déterminantes pour la vie et la bonne circulation des données de l’entreprise. Ces technologies méritent une définition précise, sans être trop technique:

NAS, Network Attached Storage Vu comme une ressource de stockage sur le réseau Ethernet, le serveur de fichiers NAS dispose d’une adresse IP et les données qu’il contient et qu’il sécurise sont partageables par les utilisateurs accrédités. Il peut disposer directement d’interface Iscsi ou Fibre Channel afin d’être aussi relié au réseau SAN. Il constitue une évolution importante par rapport aux serveurs avec disques RAID de type DAS (Direct attached storage) par son coût, ses fonctionnalités (Sécurité RAID1 ou 5, sauvegarde intégrée par snapshot), sa facilité d’intégration et de maintenance au sein des réseaux d’entreprise Ethernet et SAN. L’arrivée du Gigabit Ethernet a contribué au succès des implantations de gros serveurs NAS et certaines organisations ont choisi ce concept pour des volumes dépassant les 100 tera-octets car leurs bandes passantes s’additionnent et sont directement partagées par les utilisateurs connectés. SAN (Storage Area Network) Basé sur la Fibre Channel, topologie indépendante et multi-couches fonctionnant en série et se comportant exactement comme une liaison téléphonique, le SAN est un réseau de stockage ouvert et évolutif qui relie, à des périphériques de stockage, des serveurs/stations et postes de travail, par ailleurs reliés au réseau d’entreprise. Le SAN constitue une plate-forme de communication qui exploite les protocoles SCSI sur des technologies d’interconnexion à haut débit . Le SAN virtualise totalement l’espace de stockage et travaille au niveau des blocs (et non des fichiers comme les serveurs NAS); ceci permet le partage centralisé des données via des “switches” intelligents Fibre Channel. Pour information, les SAN peuvent ainsi être connectés à des milliers de serveurs pour constituer des systèmes de calcul évolutifs et surpuissants présents au sein des laboratoires de recherche dans les domaines industriels, environnementaux, militaires, financiers,… que l’on appelle GRID (grille). Alors , NAS et/ou SAN? On peut raisonnablement affirmer que la convergence NAS/SAN est une réalité qui va s’affirmer dans l’avenir comme la composante essentielle du traitement et de la circulation des données au sein des organisations moyennes et grandes. Les postes de travail utilisateurs accèderont aux données via des disques NAS sécurisés et reliés au SAN, réservé aux applications stratégiques, à la consolidation et la sauvegarde de toutes les données d’entreprise sur place et sur des sites distants. Pour conclure? Disons que l’on a ici un bon cocktail mais qu’il reste toutefois à trouver le bon bar… Thierry Bloch, chargé de cours, Intellique (c)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur