Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudStockage

Stockage flash : Dell investit dans la start-up Skyera

Encore une jeune pousse que nos lecteurs ont pu découvrir grâce à Silicon.fr (lire « Ce rack est un SSD de 44 To ! ») qui fait parler d’elle… pour plus de 50 millions de dollars !

Skyera, stockage flash ‘économique’

Skyera fait partie de la quinzaine de start-ups américaines qui œuvrent dans le stockage flash. Son credo, abaisser le coût du stockage flash en dessous des 3 dollars le gigaoctet. Sa méthode, employer des composants flash NAND MLC (Multi-Level Cell).

Pour réaliser son objectif, Skyera déstructure l’usage classique de la mémoire flash pour créer un rack SSD 1U appelé Skyhawk, composé de mémoire MLC 20 nm (nanomètres), avec un contrôleur spécifique pour veiller sur les cellules des composants durant leur durée de vie, un contrôleur RAID propriétaire (RAID-SE) et des algorithmes spécifiques pour réduire l’ECC (Error-Correcting Code) et proposer une garantie de 5 ans.

Ajoutez au-dessus de tout cela un système d’exploitation spécifique, SEOS, pour optimiser le SSD et réduire la communication et le workflow entre les contrôleurs.

En fait, une architecture et une couche logicielle qui reprend globalement le modèle de ses concurrents, tous condamnés à surveiller et optimiser les composants flash dont le point faible demeure la durée de vie, ou plus précisément la résistance aux écritures, en ajustant dynamiquement l’usage des cellules afin de réduire les dommages des années.

Le deuxième tour de table de Skyera

Cette double approche, d’un rack de stockage qui fonctionne comme un SSD et économique, a séduit les investisseurs, et en particulier Dell via son bras armé Dell Ventures. Skyera vient de lever en ‘Series B’ (deuxième tour de table) 51,6 millions de dollars. La participation de Dell serait la plus importante.

Cette levée de fonds, et la participation de Dell, répond à un double objectif : technologique, elle devrait permettre à Skyera d’élever son modèle matériel avec l’adoption des mémoires flash de nouvelle génération, produites en 20 nm ; commerciale, elle ouvre à la jeune pouce un accès au réseau de distribution et de partenaires du géant texan.

Quant à ce dernier, et tandis que les géants du stockage sont attendus ou se dévoilent sur ce marché (lire « NetApp prépare sa révolution avec flash » et nos autres articles sur l’annonce de NetApp), cet investissement devrait lui permettre d’intégrer à son offre une solution de stockage flash en rack originale et plutôt économique. Seraient principalement visées la division Dell DCS et ses offres d’infrastructure de cloud.

Notons que cette annonce intervient moins d’un mois après celle du retrait de Dell de Wall Street. Le constructeur n’a pas perdu son mordant et en redevenant privée la société n’en demeure pas moins attentive à ses capacités de croissance externe…

Image © MasterGraph – Shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

2 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

5 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

6 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

6 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

11 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago