Stockage : la France plombe la croissance des systèmes intégrés en Europe

CloudDatacentersStockageVirtualisation

Globalement stable en Europe, la hausse du marché des systèmes et plateformes intégrées de stockage est ralenti par la faible demande de la France.

Le marché des infrastructures et plates-formes intégrées de stockage a progressé de 57% en EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) au cours du premier trimestre 2014 par rapport à la même période 2013. Le secteur a atteint 541,7 millions de dollars de chiffre d’affaires, rapporte IDC. La capacité des équipements tout-en-un (serveur, stockage, réseau et logiciel) déployés a frôlé les 180 petaoctets de de stockage, en hausse de 90% par rapport à l’année dernière.

La répartition des parts est inégale entre l’Europe, qui détient 85% du marché, et la zone Moyen Orient-Afrique qui dispose des 15% restants. Mais cette dernière, partant d’un marché plus neuf, n’en affiche pas moins la plus forte progression des ventes (près de 136%) pour moins de 10% du marché global de la région.

La France sous la moyenne européenne

Plus mûr, le marché européen est plombé par la France où la demande progresse de moins de 31% d’une année à l’autre pour fixer sa part à 9,22% du marché. Bien en deçà des 84% de l’Allemagne, leader du secteur, et des plus de 59% du Royaume-Uni, et même des plus de 48% en moyenne du reste de l’Europe de l’Ouest. La zone Europe Centrale et de l’Est n’est guère vaillante avec seulement 23,50% de progression et à peine plus de 6% des parts.

« Les prix élevés et la présence des systèmes existants peuvent ralentir l’adoption en Europe de l’Ouest, en particulier auprès des PME ainsi que sur des marchés plus conservateurs », commente Silvia Cosso, analyste senior sur le marché du stockage en Europe de l’Ouest chez IDC. « Beaucoup de datacenters des marchés émergents disposent d’une voie royale en matière de déploiements en raison de la dépendance plus faible aux solutions historiques par rapport aux pays développés, poursuit Jiri Helebrand, directeur de recherche Solutions Servers, Systems & Infrastructure chez IDC. Construire le projet à partir de zéro fournit l’occasion de mettre en œuvre de nouvelles technologies et de répondre aux exigences de centres informatiques évolutifs, fiables et virtualisés grâce aux systèmes intégrés. »

VCE et Oracle en tête

L’offre infrastructure intégrée (non optimisée pour des workload spécifiques) concentre 65% des ventes du secteur et bénéficie d’une progression de 97%. VCE, la co-entreprise EMC et Cisco soutenue par VMware et Intel, et ses produits Vblock a pris la tête du marché avec plus de 25% des parts devant les Flexpod du couple Cisco/Netapp (19%) et HP qui tend à le rejoindre (17%).

Sur l’offre plateformes (avec logiciels intégrés et systèmes optimisés pour les développements, bases de données, test et intégration d’outils) qui constitue les 35% restants du secteur, c’est Oracle qui garde la tête, et de loin (plus de 60% des parts) devant IBM (moins de 30%) et HP (en net recul autour de 5%). Un marché qui pourrait être bousculé, l’année prochaine, par l’arrivée de Dell sur le secteur.


Lire également :

Faut-il virtualiser tous les étages du système d’information ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur